Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple permet désormais aux développeurs iOS d'envoyer des publicités en utilisant les notifications "push",
La fonction "Sign In with Apple" sera également disponible le mois prochain

Le , par Stan Adkens

16PARTAGES

3  0 
Apple a procédé mercredi à une mise à jour de ses directives de révision de l'App Store concernant certaines des fonctionnalités introduites avec l'iOS 13. Les développeurs d'applications iOS sont désormais autorisés à utiliser des notifications "push" à des fins publicitaires, à condition que les utilisateurs acceptent de recevoir les annonces en premier. Apple a traditionnellement été strict sur les domaines qui pourraient nuire à l'expérience utilisateur, y compris la publicité. Dans le passé, les développeurs ne pouvaient pas utiliser les notifications "push" à des fins « de publicité, de promotion ou de marketing direct ».

Apple vient de modifier ses restrictions strictes concernant les notifications push. Les applications peuvent désormais envoyer des notifications de marketing lorsque « les clients ont explicitement choisi de les recevoir ». Les utilisateurs doivent également avoir la possibilité de refuser de recevoir les annonces. Les changements mis en œuvre mercredi contribuent à donner aux développeurs une plus grande souplesse dans leur approche marketing tout en garantissant que les utilisateurs gardent le contrôle total.


Bien qu'il semble probable que les utilisateurs refuseront tout simplement toute demande de diffusion d'annonces, beaucoup le feront probablement s'il y a un avantage évident. La possibilité pour les utilisateurs de se désengager facilement permet également de s'assurer que les développeurs sont attentifs aux publicités qu'ils diffusent afin de ne pas être spammeurs mais véritablement utiles. En effet, personne ne veut être spammé avec des notifications, surtout pas avec des messages marketing qu'il n'a pas demandés. Mais l'interdiction pure et simple a conduit à certaines ambiguïtés que cette nouvelle politique pourrait permettre de dissiper.

Enfin, les développeurs ne pourront plus demander aux utilisateurs des notifications d'examen personnalisées, car ils doivent désormais utiliser l'API officielle fournie par Apple. « Utilisez l'API fournie pour inviter les utilisateurs à évaluer votre application ; cette fonctionnalité permet aux clients de fournir une évaluation et un avis sur l'App Store sans avoir à quitter votre application, et nous refuserons les invites d'évaluation personnalisées », lit-on dans les directives mises à jour.

Ce changement vient après quelques incidents survenus au cours des deux dernières années, au cours desquels Apple a contourné ses propres règles en envoyant des notifications "push" qui ressemblaient beaucoup à des publicités. Comme les applications d'autres entreprises pouvaient être interdites ou se voir retirer leurs privilèges de notification "push" pour ce comportement, le fabricant d’iPhone a été critiqué comme pour avoir une règle pour lui-même, et une autre pour tous les autres, parce qu'elle contrôle la plateforme.

Plusieurs autres mises à jour prévoient des changements, y compris la mise en œuvre de la fonction "Sign In with Apple"

La fonction "Sign In with Apple", qui permet aux utilisateurs d'accéder aux applications avec leurs identifiants Apple, doit être mise en œuvre d'ici le 30 avril dans les applications qui offrent déjà d'autres moyens de se connecter, comme les comptes Facebook et Google. Le service "Sign In with Apple" est une manière simple, rapide et plus confidentielle de se connecter aux applications et aux sites web à l’aide de votre identifiant Apple existant.

Si le bouton correspondant apparaît dans une application ou sur un site Web participants, cela signifie que vous pouvez créer un compte et vous connecter avec votre identifiant Apple. Au lieu d’utiliser un compte de réseau social ou de remplir un formulaire et de créer un mot de passe en plus, touchez tout simplement le bouton "Sign In with Apple", puis connectez-vous rapidement à l’aide de Face ID, Touch ID ou du code de votre appareil. Apple fournit de nouvelles ressources aux développeurs afin de mettre en œuvre correctement cette fonctionnalité, notamment de nouveaux logos et boutons téléchargeables.


Apple a également déclaré qu'elle examinerait plus attentivement les applications de voyance et de rencontre et les rejetterait si elles n’« offraient pas une expérience unique et de haute qualité », d’après les directives d'examen de l'App Store. Elles sont désormais soumises aux mêmes règles plus strictes de spam que les autres applications. Une autre règle ajoutée interdit les applications qui peuvent être « utilisées pour commettre ou tenter de commettre des crimes de toute nature en aidant les utilisateurs à échapper à la justice ».

Apple a interdit en octobre dernier une application qui permettait aux habitants de Hong Kong de suivre les manifestations et les activités de la police, alors que Hong Kong subissait de violents affrontements entre les manifestants pro démocratie et la police, affirmant que de telles informations sont illégales. Apple avait déclaré à l’époque aux créateurs de HKmap Live avant de retirer son tweet que « Votre application contient du contenu - ou facilite, active et encourage une activité - qui n'est pas légale... Plus précisément, l'application permet aux utilisateurs d'échapper à la loi ». Les développeurs analyseront profondément leurs applications désormais avant de les mettre en téléchargement sur App Store, après cette mise à jour des directives de l’App Store.

Selon 9to5mac, Apple indique que 77 % de tous les appareils Apple livrés au cours des quatre dernières années fonctionnent avec iOS 13, la dernière version du système d'exploitation. Sur l'iPad, le taux est à 79 % avec l'iPadOS 13. Il est donc important que les développeurs mettent à jour leurs applications avec les dernières technologies disponibles.

Apple préconise, selon 9to5mac, que toutes les nouvelles applications et les mises à jour d'applications se fassent qu’avec le SDK iOS 13 à partir du 30 avril 2020. Cela permettra aux applications d'offrir des fonctionnalités telles que le Dark Mode, ARKit 3, Core ML 3, et plus encore. Apple demande également aux développeurs de préparer leurs applications pour qu'elles soient entièrement compatibles avec tous les appareils actuellement pris en charge, y compris l'iPhone 11 Pro Max et le nouvel iPad de 7e génération.

Source : App Store Review Guidelines

Et vous ?

Que pensez-vous des mises à jour ?
Quels commentaires faites-vous du changement des restrictions concernant les notifications "push" ?

Lire aussi

Apple bannit une application qui trace les manifestations et les activités de la police à Hong Kong, sous prétexte d'illégalité, à tort ?
Apple aurait renforcé la politique de l'App Store pour empêcher aux applications de type Adblock, de bloquer des publicités à l'extérieur de Safari
Apple, Foxconn, et 81 autres grandes marques sont impliquées dans le travail forcé des Ouïghours en Chine, d'après une ONG

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !