IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'App Store donne à Apple un « pouvoir de monopole » sur les applications iOS, lui permettant de réaliser des profits démesurés,
Selon le rapport antitrust de la Chambre des représentants US

Le , par Stan Adkens

474PARTAGES

6  0 
Apple jouit d'un pouvoir monopolistique dans la distribution d'applications sur les appareils iOS via l'App Store, a déclaré mardi la sous-commission antitrust de la Chambre américaine des représentants dans un rapport. C’est parce que l'App Store est la seule méthode de distribution des applications sur iOS, et qu'Apple n'autorise pas l'installation d'app stores non natifs sur ses appareils mobiles. Le rapport révolutionnaire de la sous-commission sur les pratiques anticoncurrentielles concernant Big Tech a fait des recommandations pour un marché de la technologie qui profite même aux petites ou nouvelles entreprises.

La sous-commission majoritairement démocrate de la Chambre des États-Unis a fait part cette semaine de ses recommandations pour modifier les lois antitrust et empêcher les pratiques anticoncurrentielles de grandes entreprises comme Apple, Alphabet, Amazon et Facebook. Ceci fait suite à une enquête de 16 mois sur ces entreprises pour réformer les lois à l'ère numérique.


Le rapport suggère que les plateformes dominantes ne devraient pas être autorisées à donner la priorité à leurs propres services afin d'offrir des conditions égales aux concurrents. Une proposition du panel consiste à exiger de toutes les entreprises technologiques qu'elles proposent aux utilisateurs des moyens de transférer facilement toutes les données d'une plateforme à l'autre, permettant ainsi aux consommateurs de passer d'un produit ou d'un service à l'autre quand ils le souhaitent.

Une autre proposition majeure est l'exigence de séparations structurelles des grandes entreprises, ce qui obligerait ces entreprises technologiques à se scinder en différentes entreprises plus petites. Cela empêcherait également les plateformes dominantes de pénétrer dans des « secteurs d'activité adjacents ». Le président de la sous-commission, David Cicilline, a mentionné un « Glass-Steagall Act pour l'Internet » en référence à la loi qui a séparé les opérations commerciales des banques d'investissement dans les années 1930. En d'autres termes, cela pourrait forcer Apple à séparer ses opérations App Store dans une autre société ou Google à séparer ses opérations YouTube.

Les auteurs du rapport ont examiné le contrôle qu'exerce Apple sur son App Store, seul moyen pour les consommateurs d'installer des applications ou des logiciels sur un iPhone, ainsi que sa propension à acheter de petites entreprises technologiques et à les transformer en fonctionnalités pour ses produits. Les auteurs ont constaté qu'Apple jouit d'un pouvoir monopolistique sur la distribution des applications logicielles sur les appareils iOS. Le rapport d’enquête affirme qu'Apple a profité de la manière dont les applications sont distribuées sur les appareils iOS pour réduire la concurrence avec ses services.

Le rapport indique également que les utilisateurs ne passent pas souvent de l'iPhone au téléphone Android, ce qui fait de la distribution sur les appareils Apple un marché « durable », car il n'y a pas lieu de craindre que les développeurs ou les consommateurs abandonnent leur iPhone. « Le pouvoir de marché d'Apple est durable en raison des coûts de changement élevés, du verrouillage de l'écosystème et de la fidélité à la marque », indique le rapport. « Il est peu probable qu'il y ait une entrée réussie sur le marché pour contester la domination d'iOS et d'Android ».

Lors d'une interview en septembre, le PDG d'Apple, Tim Cook, a déclaré qu'il espérait que la société pourrait « se dégager » des enquêtes antitrust et qu'il pensait qu'Apple n'avait pas de part de marché dominante dans les smartphones. « Nous sommes sur des marchés très, très concurrentiels », avait-il lancé à l’époque. Le rapport indique qu'Apple détient environ 45 % du marché des smartphones aux États-Unis.

« Notre société ne détient pas de part de marché dominante dans aucune des catégories où nous sommes présents »

Dans une déclaration à MacRumors, Apple a répondu aux recommandations de la sous-commission judiciaire de la Chambre des États-Unis :

« Nous avons toujours dit que l'examen est raisonnable et approprié, mais nous sommes en désaccord total avec les conclusions de ce rapport des services de la Commission concernant Apple. Notre société ne détient pas de part de marché dominante dans aucune des catégories où nous sommes présents. Depuis ses débuts il y a 12 ans avec seulement 500 applications, nous avons construit l'App Store pour qu'il soit un endroit sûr et fiable où les utilisateurs peuvent découvrir et télécharger des applications et un moyen de soutien aux développeurs pour créer et vendre des applications dans le monde entier. Avec près de deux millions d'applications aujourd'hui, l'App Store a tenu cette promesse et satisfait aux normes les plus strictes en matière de confidentialité, de sécurité et de qualité ».


Les républicains de la Commission ont désapprouvé certaines des propositions faites par les démocrates, comme l'imposition de séparations structurelles. Cependant, si ces recommandations finissent par devenir une loi, cela pourrait obliger les grandes entreprises technologiques à modifier leurs pratiques commerciales de base, notamment pour Apple, en changeant la façon dont la société distribue ses propres applications via l'App Store ou les produits ou services qu'elle décide de développer.

Citant les développeurs iOS, le rapport ajoute qu'Apple « sape activement les progrès du Web ouvert sur iOS » en empêchant les entreprises à créer des applications natives sur iOS. Mais dans sa déclaration Apple a dit :

« L'App Store a permis de créer de nouveaux marchés, de nouveaux services et de nouveaux produits qui étaient inimaginables il y a une douzaine d'années, et les développeurs ont été les premiers bénéficiaires de cet écosystème. L'année dernière, rien qu'aux États-Unis, l'App Store a facilité 138 milliards de dollars dans le commerce, dont plus de 85 % sont revenus uniquement à des développeurs tiers ».

Parlant de ses prélèvements de 30 %, la société a dit que « Les taux de commission d'Apple s'inscrivent résolument dans la tendance générale de ceux pratiqués par les autres app stores et marchés de jeux. La concurrence est le moteur de l'innovation, et l'innovation nous a toujours définis chez Apple. Nous travaillons sans relâche pour fournir les meilleurs produits à nos clients, en mettant l'accent sur la sécurité et la confidentialité, et nous continuerons à le faire ».

Une enquête menée par Analysis Group a révélé que l'App Store a généré en 2019 un chiffre d'affaires de 519 milliards de dollars dans le monde, dont 138 milliards de dollars provenant uniquement des États-Unis. Apple revendique être basé sur la protection la vie privée des utilisateurs. Près de 150 000 applications ont été rejetées l'année dernière lors du processus d'examen de l'App Store pour violation des règles de confidentialité.

« Le pouvoir monopolistique d'Apple sur la distribution d'applications sur les iPhone permet à l'App Store de générer des profits supra-normaux. Ces bénéfices sont obtenus en prélevant des loyers aux développeurs, qui soit répercutent les augmentations de prix sur les consommateurs, soit réduisent les investissements dans de nouveaux services innovants », ont écrit les auteurs du rapport. Apple a dit mardi qu’il fournirait une réponse plus détaillée au rapport de la Commission dans les prochains jours.

Apple a fait l'objet de nombreuses enquêtes antitrust dans le monde entier, principalement parce que la société n'autorise pas l'installation d'applications sur les iPhone et iPad en dehors de l'App Store. En Europe, le projet de législation de l'Union européenne envisage d'interdire à Apple et à d'autres entreprises de vendre des appareils avec leurs propres applications de service préinstallées.

Source : Rapport de la Commission judiciaire de la Chambre US

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Apple dit qu’il ne détient pas de part de marché dominante dans aucune des catégories où il est présent. Quel commentaire en faites-vous ?

Voir aussi :

Tim Cook à propos des enquêtes antitrust : « Il n'y a pas de monopole ici », « Nous sommes sur des marchés très, très concurrentiels »
L'UE veut limiter les applications qu'Apple et Google préinstallent sur votre téléphone, de sorte que vous ayez le choix de les installer vous-mêmes
USA : Facebook est un monopole de réseau social qui achète, copie ou élimine les concurrents, selon la Commission antitrust de la Chambre des représentants
Amazon, Facebook, Apple, et Google ont des pouvoirs de monopoles, c'est pourquoi ils doivent être démantelés, d'après le rapport parlementaire US

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de KEKE93
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/10/2020 à 17:31
Les procès pour situation monopolistique sont des procédures très très longues.
Le procès anti-trust d'IBM avait duré de 1969 à 1982 et a généré 30 millions de pages

https://www.historyofinformation.com...ail.php?id=923

Tellement long que la situation d'IBM s'est arrangée toute seule au début des années 80, de nouveau concurrents étant venus sur le marché (Cf les PC compatibles, Oracle puis Cisco...); la cour ayant jugé qu'IBM ne méritait plus un tel procés...
IBM, prévoyant un démantellement, avait changé sa structure organisationelle de sorte qu'un démantellement ait le moins d'effet possible et est ainsi devenu un monolithe elephantesque incapable de "danser" face à la concurrence...

C'est ce qui pourrait advenir aussi aux GAFAM.
9  0 
Avatar de Waikiki
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/04/2021 à 14:29
Google favorise sa principale source de revenue, Apple favorise ses applications sur l'App Store, Amazon copie les produits les plus vendeurs sur sa plateforme, Microsoft a tout fait pendant des année pour imposer son OS sur les pc, Facebook utilise les données générées sur ses plateformes pour faire du profit.

Y en a vraiment qui sont encore étonnés par de telles annonces ? les GAFAM n'ont jamais été des sociétés philanthropiques et ce n'est pas prêt d'arriver.
9  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/10/2020 à 11:39
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
L’on estime qu'Apple reçoit aujourd'hui entre 8 et 12 milliards de dollars de paiements annuels, contre 1 milliard de dollars par an en 2014, en échange de l'intégration du moteur de recherche de Google dans ses produits. Il s'agit probablement du plus gros paiement que Google verse à quiconque et représente 14 à 21 % des bénéfices annuels d'Apple. Ce n'est certainement pas de l'argent qu'Apple serait impatient de laisser tomber.
Purée , plusieurs milliards de dollar juste pour mettre Google comme moteur de recherche par défaut.
J'imagine qu'aucune autre entreprise pourrait proposer un meilleur deal à Apple.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Les deux entreprises sont contre l’avis des régulateurs et estiment qu’il y a de nombreux partenariats du genre dans la Silicon Valley. « Nous avons ce genre de terme étrange dans la Silicon Valley : co-opposition », a déclaré Bruce Sewell, avocat général d'Apple entre 2009 et 2017. « Vous avez une concurrence brutale, mais en même temps, vous avez une coopération qui est nécessaire ». Ils sont en concurrence sur pas mal de fronts, comme les smartphones, les cartes numériques et les ordinateurs portables. Mais ils savent aussi se montrer gentils quand cela leur convient.
Apple n'a pas de moteur de recherche ni de plateforme vidéo comme YouTube, donc ça ne lui pose pas problème que les gens utilisent ces services.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Ca me rappel un épisode de Crossed de Karim Debbache.
Je me rappelle de cette blague, c'était peut-être dans un épisode de l'émission Chroma (uniquement disponible sur Dailymotion en principe).

Ça me fait penser à la chanson "Arrête un peu ta parano" de Didier Super :
Arrête un peu ta parano, si vraiment les gouvernements
Ils étaient vraiment les larbins des multinationales
Tu crois pas qu’il y a bien longtemps
Que les multinationales, elles domineraient toute la planète
Et peut-être même le monde
Et qu'elles auraient même plus besoin de s’acquitter de leurs impôts
Non mais sérieux, faut réfléchir deux secondes
5  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/10/2020 à 11:14
"non mais faut arrêter le cliché des films ou les grosses entreprises sont les méchants et prennent des décisions du haut de leur tour en ricanant." Ca me rappel un épisode de Crossed de Karim Debbache.
6  2 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/04/2021 à 11:48
"Google a manipulé son système d'enchères publicitaires pour favoriser ses propres annonces
De la manipulation chez "Gogol"? Mais qui peut le croire?

Il est intéressant de constater ce qui se passe au niveau du référencement naturel.

Depuis plusieurs années, on constate chez nos clients que les prises de contact via les formulaires de leur sites internet ne se font pas tout au long de l'année: Aucun contacts reçus pendant l'année, sauf 2 ou 3 périodes d'une durée de une semaine où se regroupent toutes les prises de contacts de l'année.

Hasard me direz-vous? Biais statistiques?

Mon avis est plutôt que ces clients qui croient avoir un bon référencement chez "gogol" les plaçant dans les 1er résultats de recherche ne le sont en réalité que périodiquement: Ils sont affichés en début des résultats de recherche que durant 2-3 semaines par an et le reste du temps ils se retrouvent déclassés!
3  0 
Avatar de esperanto
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/10/2020 à 8:55
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Au final, Bill Gates a pu éviter une rupture en promettant de changer les méthodes de son entreprise.
Ah bon? J'aimerais bien savoir en quoi Microsoft a changé ses méthodes. La vente liée, ça n'a pas changé. Le secure boot qui empêche de choisir sa distribution linux si elle n'a pas payé sa dîme à Microsoft, c'est quand même eux. Ah oui pardon, maintenant il y a la possibilité de payer qui n'existait pas avant...

Au fait, l'adulte, c'est pas celui qui a quitté la maison et peut donc faire ses bêtises dans son coin sans embêter personne?
Au fond elle a juste raison sur un point: l'adulte, ce n'est pas elle!
4  2 
Avatar de phil995511
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/10/2020 à 13:22
Un démantèlement entraînerait forcement une perte de leadership pour les USA.

Si ils en sont pas stupides, ils ne tueront leur vache à lait... une très grosse amande semblerait bien plus censée !!
2  0 
Avatar de pemmore
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/03/2021 à 13:48
et je reviens toujours à Google, les autres sont d'un incompétance grave, incapables de sortir des données pointues qui sont malgré tout sur la toile et disponibles, sous Mozilla j'utilise quant, souvent même pas la moindre réponse, ou une page pas plus.
Google est bon, voire tout seul.
2  0 
Avatar de Sylvain_LD
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/04/2021 à 18:42
Et dire qu'il y en a qui paie cher pour être en tête de liste alors quand beaucoup de monde paie pour être le premier, forcément il y en a qui ne le sont pas
2  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/10/2021 à 14:36
A l'initiative de quelle entreprise a été décidé la réunion des GAFAM au mois d'août 2019 ? Peut-être les 5 en même temps... Je suis curieux de savoir ça.
Edit : apparemment ce serait Google je viens de relire le passage. 1 coupable et 4 complices dont Apple qui fait de la publicité sur la protection de la vie privée et même un argument de vente. C'est ce qui me sidère le plus dans la news.
2  0