Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de ProtonMail indique qu'Apple l'a obligé à introduire des achats intégrés dans son application
Sous peine de la supprimer de l'App Store et qualifie cette action « d'extorsion mafieuse »

Le , par Stéphane le calme

113PARTAGES

9  0 
Un peu plus tôt cette semaine, le comité judiciaire de la Chambre a publié ses conclusions sur la question de savoir si Amazon, Facebook, Apple et Google enfreignent la loi antitrust. Son rapport de 449 pages critique ces entreprises pour avoir acheté des concurrents, fait du favoritisme quant à leurs propres services et détenu un pouvoir démesuré sur les petites entreprises qui utilisent leurs plateformes. « Notre enquête a révélé un schéma alarmant de pratiques commerciales qui dégradent la concurrence et étouffent l'innovation », a déclaré Val Demings (Démocrate, de Floride), membre du comité. « La concurrence doit récompenser la meilleure idée, pas le plus gros compte d'entreprise. Nous prendrons les mesures nécessaires pour responsabiliser les contrevenants aux règles. »

Un développeur d'applications a révélé au Congrès que lui, tout comme WordPress, avait été contraint de monétiser une application largement gratuite. Ce développeur a témoigné qu'Apple avait exigé qu’il se serve des achats intégrés, même si Apple avait approuvé son application sans achats intégrés deux ans plus tôt. Lorsque le développeur a osé envoyer un e-mail aux clients pour les informer du changement, Apple a menacé de supprimer l’application de son App Store et de bloquer toutes les mises à jour.

Ce développeur est ProtonMail, éditeur d'une application de messagerie chiffrée, et son PDG Andy Yen a eu des mots très durs à propos d’Apple.

En fait, Apple a été confronté à beaucoup de critiques ces derniers temps en ce qui concerne ses politiques sur l’App Store. Cette semaine, les tensions ont monté d’un cran. Non seulement un ancien responsable de l'App Store a accusé la société d'utiliser ses règles comme « armes » contre ses concurrents, mais ProtonMail affirme également qu'il a été contraint d'ajouter des achats intégrés à son application alors qu'elle était gratuite depuis des années.

Le PDG de ProtonMail, Andy Yen, déclare que son entreprise n'est pas la seule à subir les tactiques « puissantes » d'Apple, mais que d'autres ont eu peur d'en parler.

« Il y a beaucoup de peur qui flotte dans l’air en ce moment; les gens sont complètement pétrifiés à l'idée de dire quoi que ce soit », a déclaré Yen jeudi. « Pendant les deux premières années, nous étions dans l'App Store, tout se passait bien, nous n’avions pas de problèmes. Mais une pratique courante que nous voyons... lorsque vous commencez à obtenir une adoption significative des mises en ligne et des téléchargements... comme toute bonne extorsion de la mafia, ils viennent vous menacer pour vous obliger à leur verser de l'argent ».

Ce renversement de situation a eu lieu en 2018, selon Yen. Jusque-là, l'application était entièrement gratuite. Ce n'était pas une situation comme celle qui se passe entre Apple et Epic en ce moment, insiste-t-il. Contrairement à Fortnite, l'application n'a jamais eu aucun achat intégré.

« À l'improviste, un jour, ils nous ont indiqué que nous devions ajouter les achats intégrés pour rester dans l'App Store. Ils sont tombés sur quelque chose dans l'application qui mentionnait qu'il y avait des forfaits payants, ils sont allés sur le site Web et ont vu qu'il y avait un abonnement que vous pouviez payer, puis ils se sont retournés et nous ont demandé d’ajouter des achats intégrés. Vous ne pouvez rien y redire. Ils sont juge, jury et bourreau sur leur plateforme, et c’est à prendre ou à laisser. Vous ne pouvez même pas avoir d'audience équitable pour déterminer si c'est justifiable ou non, tout ce qu'ils disent est parole d’évangile. Nous nous sommes simplement conformés afin de sauver notre entreprise ».


Yen a indiqué que, pendant un mois, ProtonMail n’était pas en mesure de mettre à jour son application, même pour des raisons de sécurité, et Apple menaçait de supprimer l'application si son entreprise continuait à retarder l’intégration des achats in-app. ProtonMail a donc décidé d'augmenter le coût de l'ensemble de son service sur iOS d'environ 26 % pour satisfaire les besoins d'Apple puisque la commission de 30 % prise par Apple a complètement rongé les marges bénéficiaires de ProtonMail.

« Quand Apple facture 30 % de plus... nous n'avons pas une marge de 30 % ! Il est très étrange de trouver une entreprise avec 30 % de marge bénéficiaire », explique-t-il. « Nous avons dû augmenter les prix, et nous n'avons même pas été en mesure de dire à nos clients qu'ils pouvaient obtenir moins cher sur notre site Web ».

Et tandis qu'Apple se présente de plus en plus comme la société de protection de la vie privée, Yen soutient que la réduction de 30 % d'Apple nuit en fait aux applications centrées sur la confidentialité - car il est difficile de rivaliser avec Gmail lorsque vous devez facturer des frais pour votre service et que vous êtes également taxé. Il explique :

« Google existe en vendant vos données à des annonceurs tiers pour subventionner les services que vous obtenez gratuitement, mais c'est très mauvais pour la confidentialité des utilisateurs, car les entreprises sont incitées à abuser de votre vie privée autant que possible. L’alternative à cela est le modèle d’abonnement... nous avons un certain pourcentage de clients qui paient et c’est ce qui nous soutient. Cela nous fait atteindre les 30 % de frais, mais les modèles basés sur la publicité n'ont pas à payer, et cela décourage les modèles commerciaux favorables à la confidentialité ».

Il pense également qu’il est difficile de concurrencer équitablement les propres applications d’Apple lorsque vous devez céder 30 % de vos revenus à un concurrent direct.

Apple a répondu en disant que « les applications gratuites agissant en tant que compagnon autonome d'un outil Web payant » n’ont plus besoin d'utiliser les achats intégrés depuis le 11 septembre 2020 tant que les applications elles-mêmes n'offrent pas d'achats et tant que les applications elles-mêmes ne demandent pas aux utilisateurs d'effectuer des achats en dehors de l'application. Les développeurs peuvent annoncer des prix différents sur le Web, à la télévision, sur les panneaux d'affichage ou partout ailleurs en dehors de l'App Store.

Après avoir entendu cela, Yen a dit que ProtonMail essaiera effectivement de supprimer le système de paiement intégré d'Apple, bien qu’il reste suffisamment sceptique pour envisager de tester la mise à jour de la politique d’Apple avec la prochaine application de la société, ProtonDrive, juste pour être sûr ; il ne veut pas mettre ProtonMail en danger. Il a expliqué qu'il ne fait pas suffisamment confiance aux règles d'Apple et à la manière dont l’entreprise les applique pour risquer de faire supprimer de l’App Store l'application de messagerie déjà établie.

Il est à noter que ProtonMail est l'un des membres fondateurs de la Coalition for App Fairness. Lui, avec divers partenaires parmi lesquels Microsoft, Epic Games, Spotify et d'autres cherchent à rendre les règles du jeu plus équitable en ce qui concerne les achats intégrés, les frais et les politiques anticoncurrentielles. Apple a été la principale cible de la Coalition, mais elle a également critiqué Google.

Source : ProtonMail

Et vous ?

Que pensez-vous du point de vue d'Andy Yen ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de intelligide
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 21:19
Citation Envoyé par NaSa Voir le message
Je pense qu'il faut clairement différencier les tarifs sur iOs des autres plateformes.
Après tout le client peut comprendre, et s'il ne comprends pas il faut lui expliquer
Le problème, c'est que tu n'as pas le droit d'expliquer au client sur l'application.
9  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/10/2020 à 16:07
Citation Envoyé par intelligide Voir le message
Le problème, c'est que tu n'as pas le droit d'expliquer au client sur l'application.
Ce qui est problématique pour moi, c'est qu'en gros, si t'as pas le droit d'expliquer ça, c'est que t'as le droit de dire qu'il y a un monde au-delà d’iOS.

Si l'application est utilisable dans un navigateur, forcement dire que ça existe c'est dire qu'il y a moyen de payer là-bas, ce qu'Apple ne veut surtout pas. Et même «*là-bas » (dont on n'a pas le droit de parler), ça doit être au même prix, donc il faut obligatoirement que l'éditeur prévoit les 30% de marge d'avance, même si c'est pas intéressant pour lui en termes de visibilité. Ça gonfle les prix partout, uniquement à cause d’iOS, ou alors il faut prévoir de faire moins de chiffre quand on est sur mobile.

Je trouve ça fort. Apple impose ses règles même au-delà de sa plateforme. Si ça c'est pas de l'abus.
5  0 
Avatar de NaSa
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 17:40
Je pense qu'il faut clairement différencier les tarifs sur iOs des autres plateformes.
Après tout le client peut comprendre, et s'il ne comprends pas il faut lui expliquer
2  1 
Avatar de alexetgus
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/10/2020 à 15:17
Si il existe bien un ustensile de tracking accepté par la planète entière, c'est bien les smartphones.
A quoi peut bien servir un service de messagerie chiffrée sur de tels appareils ?
1  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 13/10/2020 à 8:43
L'un des contournement possible, serait un mail précisant ceci :

Posséceur de périphériques Apple, si vous les avez oublié, nous vous rappelons quelques points à propos de l'AppStore :
- nous avons interdiction de parler de certains éléments de notoriété publique, relatif au fonctionnement de l'AppStore
- il nous est imposé certaines implémentations pour avoir le droit d'exister sur l'AppStore, d'être mis à jour, etc.
- le modèle de fonctionnement de la plateforme nous impose d'augmenter les prix qui d'ordinaire seraient moins cher, ou gratuits
- Apple décide seul de toutes ces modalités, de comment les appliquer, et comment départager un cas spécifique, et n'a aucun compte à rendre
- nous avons un site web dans lequl vous pouvez trouver des informations qui n'existent pas sur l'AppStore

Si on ne peut pas dire quel est le problème, on peut toujours décrire la situation... si le problème est manifeste, la description de la situation dénonce le problème tout aussi bien.
...en tout cas, c'est comme ça que j'opère en terrain miné en entreprise. ^^'
0  0 
Avatar de TJ1985
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/10/2020 à 8:56
Steve Jobs était un paumé qui rêvait de changer le monde et il a réussi. Il a engagé Tim Cook car lui était capable de couper les centimes en quatre lors des négociations avec les fournisseurs.
Cette absence de générosité, ce froid calcul, se ressentent partout chez Apple depuis la mort de Jobs.
0  0