IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Dortoirs surpeuplés, toilettes sans chasse d'eau et nourriture pleine de vers à l'usine d'iPhone,
De la terre à la poche de l'utilisateur, le voyage d'un smartphone est rempli de pratiques déloyales

Le , par Bruno

127PARTAGES

17  1 
Aux dernières nouvelles, Apple, le fabricant de l'iPhone, est sur le point de dépasser une valeur marchande de plus de 3 000 milliards de dollars, ce qui en fait la première société cotée en bourse à atteindre une telle valeur. L'action d'Apple a augmenté d'environ 11 % en début de ce mois, prolongeant son gain de plus de 30 % depuis le début de l'année, car les investisseurs restent convaincus que les consommateurs continueront à payer le prix fort pour les iPhone, les MacBook et les services tels que Apple TV et Apple Music. Tout ceci sans compter sur la qualité de traitement qu’inflige la marque à la pomme à ses employés. De la terre à la poche de l’utilisateur, le voyage d'un smartphone est rempli de pratiques déloyales.

En effet, Reuters a révélé le 30 décembre des réalités qui laissent à désirer dans le traitement des femmes employées dans une usine d'iPhone indienne. Malades à cause de la mauvaise nourriture, des toilettes sans chasse d'eau et des dortoirs surpeuplés, ces dernières se battent pour une amélioration des conditions de travail. En effet, dans un vibrant témoignage, des femmes qui ont demandé à ne pas être nommées par crainte de représailles sur le lieu de travail ou de la part de la police ont révélé que les travailleuses dormaient à même le sol dans des chambres qui hébergeaient entre six et 30 femmes. Deux travailleuses ont dit que le foyer dans lequel elles vivaient avait des toilettes sans eau courante.


« Les personnes qui vivaient dans les foyers avaient toujours une maladie ou une autre : allergies cutanées, douleurs thoraciques, intoxication alimentaire, a déclaré une travailleuse, une femme de 21 ans qui a quitté l'usine après la manifestation. Les premiers cas d'intoxication alimentaire avaient concerné un ou deux travailleurs ». « Nous n'en avons pas fait tout un plat parce que nous pensions que le problème serait réglé. Mais maintenant, cela a affecté beaucoup de personnes », a-t-elle ajouté.

Malgré les énormes bénéfices engagés sur leur dos, Apple a toujours été indexé pour le mauvais traitement infligé aux employés. En 2017, Foxconn, le même sous-traitant d'Apple, qui est encore interpelé aujourd’hui faisait faire des heures supplémentaires illégales à des lycéens stagiaires pour assurer la production des iPhone X.

En effet, un rapport avait indiqué qu’au moins six étudiants sur un groupe de 3 000 employés d’une école professionnelle envoyée à l’usine iPhone X de Foxconn à Zhengzhou, en Chine, ont déclaré avoir travaillé 11 heures par jour (ce qui donne 55 heures par semaine), contre 40 heures par semaine qui sont autorisées pour cette catégorie de travailleurs. D’autres lycéens ont fait remarquer qu’ils devaient également travailler de nuit dans les mêmes conditions que les ouvriers. D’autres encore auraient également rapporté que ces travaux dans ces usines étaient nécessaires pour obtenir leur diplôme. Cela sous-entend que même si ces derniers ne sont pas d’accord avec le traitement imposé chez Foxconn, ils n’ont pas le choix s’ils veulent obtenir leur diplôme.

Il a fallu trois ans à Apple pour couper ses liens avec un fournisseur qui faisait travailler des mineurs. Selon certains analystes, Apple éviterait de couper les liens avec les contrevenants, car cela nuirait à ses activités. Il y a sept ans, Apple a découvert que parmi les employés d'une usine en Chine qui fabriquait la plupart des ports informatiques utilisés dans ses MacBook, il y avait deux jeunes de 15 ans. Apple a indiqué au fabricant, Suyin Electronics, que les deux entreprises n’allaient pas continuer à faire des affaires tant que Suyin n'aurait pas amélioré le filtrage des employés pour s'assurer qu'aucune personne de moins de 16 ans ne soit embauchée.

Suyin s'est engagé à le faire, mais un audit effectué par Apple trois mois plus tard a révélé trois autres travailleurs mineurs, dont un jeune de 14 ans. Apple, qui a promis de ne plus faire des affaires avec les fournisseurs qui ont fait appel à plusieurs reprises des travailleurs mineurs, a cessé de donner à Suyin de nouveaux contrats en raison des violations. Mais il a fallu plus de trois ans pour qu'Apple coupe complètement ses liens avec Suyin, qui a continué à fabriquer des ports HDMI, USB et autres pour les anciens MacBook dans le cadre de contrats précédents.

Plus tôt cette année, une employée d'Apple qui s'est exprimée publiquement sur les problèmes liés au lieu de travail et a récemment été licenciée pour avoir prétendument divulgué des informations confidentielles a reçu le feu vert d'une agence d'application des droits civils pour poursuivre son ancien employeur. Ashely Gjovik a confirmé qu'elle avait reçu l'approbation de la Commission pour l'égalité des chances dans l'emploi (Equal Employment Opportunity Commission) et du Département californien de l'emploi et du logement équitables (California's Department of Fair Employment & Housing) pour intenter une action en justice privée contre Apple. Il n'est pas clair si l'ancienne gestionnaire de programme d'ingénierie va poursuivre son ancien employeur.

Apple a licencié Ashley Gjøvik, responsable du programme d'ingénierie, pour avoir prétendument enfreint les règles de l'entreprise contre la divulgation d'informations confidentielles. Pendant des mois, Gjøvik a tweeté sur des faits de harcèlement, de sécurité au travail ou encore de surveillance, constatés en interne. Gjøvik travaillait depuis 2015 chez Apple et n'a cessé depuis lors de se montrer critique à l'égard de l'entreprise.

Elle explique : « lorsque j'ai commencé à soulever des problèmes de sécurité au travail en mars 2021, et que j'ai presque immédiatement fait face à des représailles et des intimidations, j'ai commencé à me préparer à ce que quelque chose exactement comme cela se produise. Je suis déçue qu'une entreprise que j'aime depuis que je suis toute petite traite ses employés de cette façon ».

Pour les femmes qui assemblaient des iPhones dans l’usine Foxconn du sud de l'Inde, comme indiqué précédemment, les dortoirs surpeuplés, sans toilettes à chasse d'eau, et la nourriture parfois pleine de vers étaient des problèmes à endurer pour le chèque de paie.

Mais lorsque des aliments contaminés ont rendu malades plus de 250 travailleurs, leur colère a débordé, culminant en une rare manifestation qui a entraîné la fermeture d'une usine où 17 000 personnes travaillaient. En examinant de près les événements qui ont précédé et suivi la manifestation, Reuters jette une lumière crue sur les conditions de vie et de travail à Foxconn, une entreprise qui occupe une place centrale dans la chaîne d'approvisionnement d'Apple.

Ce tumulte intervient à un moment où Apple accélère la production de son iPhone 13 et où les actionnaires font pression sur la société pour qu'elle soit plus transparente sur les conditions de travail chez ses fournisseurs. Apple et Foxconn auraient déclaré avoir découvert que certains dortoirs et salles à manger utilisés par les employés de l'usine ne répondaient pas aux normes requises. L'usine a été placée "en probation" et Apple veillera à ce que ses normes strictes soient respectées avant la réouverture de l'usine, a déclaré un porte-parole d'Apple.

Alors qu’Apple, fabricant d’Iphone est incriminé pour des injustices dans son écosystème, l’entreprise néerlandaise Fairphone dans sa politique, entend construire un monde plus juste avec la sortie de Fairphone 4. « Le téléphone équitable permet d'approfondir la compréhension entre les gens et leurs produits, en suscitant des conversations sur la signification réelle du mot "équitable". En créant un smartphone plus durable, nous démontrons les possibilités infinies d'un avenir plus équitable pour tous », déclare Fairphone.

Le secteur minier artisanal et à petite échelle emploie environ 44 millions de personnes dans le monde, créant indirectement des emplois dans des secteurs auxiliaires de 40 millions de personnes et soutenant un nombre supplémentaire de personnes estimé à 150-200 millions. Pour Fairphone, les matériaux des téléphones doivent provenir de sources plus durables qui offrent des avantages sociaux et environnementaux. Pour y parvenir, l’entreprise dit suivre l'origine des matériaux des téléphones et crée une demande pour des matériaux provenant de sources plus responsables.

« Au lieu de nous détourner des mines et des pays où les droits de l'homme et les risques environnementaux sont présents, nous nous engageons et investissons dans des améliorations. Pour l'exploitation minière responsable, nous nous concentrerons sur l'exploitation minière artisanale et à petite échelle. Opérant souvent en dehors du secteur minier formel (et des réglementations y afférentes), ces types de mines offrent le plus grand potentiel pour améliorer directement la vie des mineurs et de leurs familles », a déclaré Fairphone.

Source : Reuters

Et vous ?

Quel est votre avis sur ces traitements donc sont victimes des femmes dans une usine d'iPhone ?

Que pensez-vous de cette annonce de Fairphone qui prétend construire un monde plus juste avec sa politique de fabrication ?

Voir aussi :

Fairphone annonce un tout nouveau produit : le Fairphone 4, livré avec Android 11, il apporte un nouveau design et de meilleures spécifications

Foxconn, le sous-traitant d'Apple, fait faire des heures supplémentaires illégales à des lycéens stagiaires, pour assurer la production des iPhone X

Il a fallu trois ans à Apple pour couper ses liens avec un fournisseur qui faisait travailler des mineurs. Apple évite de couper les liens avec les contrevenants, car cela nuirait à ses activités

Apple est sur le point de devenir la première entreprise de 3 000 milliards de dollars au monde, Microsoft vaut aujourd'hui environ 2 600 milliards de dollars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marc.collin
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/12/2021 à 14:23
c'est le genre de nouvelle qui devrait faire la 1 à la tv...

mais bon, les gens vont continuer dans acheter...
8  0 
Avatar de curt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 31/12/2021 à 19:44
Apple reste une figure emblématique de la hi-tech, mais..... regardez le joli reportage sur APPLE : LA TYRANNIE DU COOL.
Rien n'est cool - ni les conditions de travail (mais qui s'en soucis du moment qu'on a le dernier "amazing" iphone.
Pourquoi Apple fait assembler ses appareils en Chine ? Pour le fun ? Quel américain accepterait ces conditions de travail ?
Mais qui s'intéresse à ce qui se passe dans les usines chinoise ? Apple cote à 3000 Milliards de Dollars en bourse et c'est bien là le plus important
Joyeux Noël devant vos i-gift
7  0 
Avatar de TotoParis
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/01/2022 à 21:32
Ces maltraitances à répétitions devraient être sévèrement punies par la Loi américaine.
APPLE est une société prédatrice le pied à fond au plancher.
APPLE est une entreprise d'esclavagistes.
On comprend pourquoi ils ne feront jamais revenir leurs usines en Occident :
ils ne pourraient plus traiter leurs sous-traitants comme des esclaves en se goinfrant avec des produits de plus en plus chers et merdiques.
Je ne vais pas dire ce que je souhaite à APPLE, ça tombe en plein dans le Code Pénal.
3  1 
Avatar de Fagus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/12/2021 à 17:23
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
c'est le genre de nouvelle qui devrait faire la 1 à la tv...

mais bon, les gens vont continuer dans acheter...
Malheureusement, la télé ou les journaux n'aiment pas passer des informations qui déplaisent [aux annonceurs, aux propriétaires du média qui le subventionnent, au gouvernement qui subventionne aussi le média]. Et il n'y a plus beaucoup de média financés entièrement par les lecteurs...

De plus, ce n'est pas un très gros secret que si les biens divers produits fabriqués dans un pays fort éloigné sont moins chers que ceux fabriqués ici, c'est en général parce que ce pays éloigné n'a pas les mêmes salaires, garanties sociales, normes environnementales, etc qu'ici. Et en fait, si on est honnête avec soi-même, ça nous arrange tous aussi... enfin sauf les rares personnes qui achètent du 100% made in chez nous ou à côté.
1  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/01/2022 à 19:11
Peut-être faudra-t-il plusieurs scandales retentissants façon Benetton (mode et habillement) * pour que cette entreprise respecte les êtres humains, sous-traitants compris.
L'histoire montre que l'autorégulation ne fonctionne pas, seule la contrainte est efficace.

J'avais par ailleurs lu ou entendu (je ne sais plus de suite où) que le critère éthique arrivait statistiquement bien après le prix, en 3ème et/ou 4ème position chez les consommateurs.

L'enfer est pavé de bonnes intentions

*
  • Travail des enfants :
    Benetton est au cœur d'un scandale en 1998 concernant le travail illégal des enfants en Turquie. Plusieurs enfants âgés de 11 à 13 ans ont été photographiés dans l’usine Tekstil à Istanbul, une usine de textiles liée à Benetton confectionnant quelques-uns des produits vendus par les magasins de l'enseigne Benetton. Depuis le groupe a signé avec ses partenaires turcs un code de conduite pour la prévention du travail des mineurs.
  • Accaparement des terres en Patagonie
  • Effondrement du Rana Plaza :
    Après un vaste mouvement citoyen, le géant italien du textile Benetton s'est engagé à verser 1,1 million de dollars de dédommagement aux victimes de l'effondrement du Rana Plaza qui avait causé la mort de près de 1400 ouvriers d'ateliers de confection
    (.../...)
    Le 23 avril 2013 à Dacca, 1138 personnes étaient mortes et plus de 2000 autres avaient été blessées dans l'effondrement de l'immeuble Rana Plaza, qui abritait des ateliers de confection travaillant pour de nombreux groupes étrangers, dont Benetton.
    (.../...)
    Source : Rana Plaza : Benetton versera 1,1 million de dollars aux victimes - Le Parisien


[Edit]
Et ce reportage d'il y a 6 ans :


Cash investigation - Les secrets inavouables de nos téléphones portables (Intégrale)

Saison 3 Episode 2 : Les secrets inavouables de nos téléphones portables

Pour cette deuxième émission de la rentrée, zoom sur le marché des téléphones portables. Pendant un an, l'équipe a enquêté sur les conditions de fabrication de cet appareil du quotidien, produit de très grande consommation puisqu'un Français consulte en moyenne 150 fois par jour son portable. 1,8 milliard d'exemplaires sont vendus à travers le monde chaque année. Ce marché rapporte des sommes gigantesques aux entreprises du secteur, devenus des empires économiques. En Chine, un journaliste a filmé en caméra cachée les conditions de travail des salariés d'un des plus gros sous-traitants de l'industrie du mobile, pour la plupart des enfants. En République démocratique du Congo, rencontre avec ceux qui extraient le tantal - minerai qui entre dans la composition des téléphones - parfois pour le compte des rebelles armés.

Elise Lucet
France 2
1  0 
Avatar de mach1974
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 8:04
Au lieu de pérorer, il faut que les petits actionnaires se groupent et engagent une procédure contre Apple aux USA et comme l'affaire Herbalife pratiquent la vente à découvert. Ils font baisser le titre tout en en gardant la propriété et en ayant une baisse limitée. Ils peuvent aussi acheter des call pour le rachat des autres titres.
Sur 3000 milliards, 10 % peuvent être bénéfiques. A noter que Tim COOK a déjà passé 10 ans et s'interrogeait sur le fait de rempiler ou pas.
Donc en résumer, il vaudrait le coup de monter une plateforme de vente de titres à découvert tout en groupant les actionnaires pour avoir les droits de vote dans les conseils de surveillance ou dans les AG d'actionnaires.
Arrêtons de palabrer et agissons.
L'actionnariat activiste sert aussi à ça
1  1 
Avatar de Patrick6294
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 08/01/2022 à 19:31
Et pour ceux qui ne sont pas boursicoteurs, il y a l'action consumériste, la plus simple. Ne pas acheter de produits Apple.
Mais combien de consommateur ont un comportement politique dans leur achats ?

Quel acheteur de produits Apple est prêt à se passer d'Apple avec son système consumériste captif et irait-il jouer en bourse pour essayer de faire baisser le cours de l'action ? cela m'étonnerait beaucoup.

Tant que la majorité des consommateurs n'auront pas une conscience politique dans leurs achats les entreprises joueront sur du velours.

Il s'agit ici d'Apple et ses produits, mais dans tous les domaines de consommations les consommateurs feraient bien de s'interroger d'où viennent leurs produits, comment ils sont fabriquer, avec quoi et grâce à qui !

Le meilleurs exemple plus généraliste est la voiture électrique ou les éoliennes pour le respect de la nature ! oui certes, si l'on se cache les yeux pour ne pas voir dans qu'elles conditions sont exploitées les ressources nécessaires pour la fabrication des batteries et la déforestation des forêts de balsa pour les éoliennes. Dont pour l'instant le recyclage...on verra plus tard.
0  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/01/2022 à 22:03
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
c'est le genre de nouvelle qui devrait faire la 1 à la tv...
bien d'accord avec cette affirmation cependant j'ai une question : comment font les chaînes de télévision pour gagner de l'argent et produire des émissions ?
Je vous laisse cogiter là-dessus

Citation Envoyé par mach1974 Voir le message
Ils font baisser le titre tout en en gardant la propriété et en ayant une baisse limitée. Ils peuvent aussi acheter des call pour le rachat des autres titres.
L'actionnariat activiste sert aussi à ça
bien vu c'est exact cependant regrouper des petits actionnaires c'est pas évident car encore faut-il que les petits actionnaires aient les moyens financiers pour ça.
Étant donné qu'il y a beaucoup de gens qui n'ont pas assez pour finir le mois,leur faire acheter des actions ça parait difficile
Citation Envoyé par Patrick6294 Voir le message
Et pour ceux qui ne sont pas boursicoteurs, il y a l'action consumériste, la plus simple. Ne pas acheter de produits Apple.
admettons que la majorité des consommateurs de produits Apple effectuent cette action,qu'est ce qui va se passer dans les jours qui suivent ?
Réponse: Apple va subir des pertes en chiffre d'affaire et faudra virer massivement les équipes de designers, marketing etc...à Palo Alto
0  0 
Avatar de Hominidé
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/01/2022 à 8:09
Bonjour,
D'où qu’elles viennent, ce type de pratiques me choquent.
L'humain n'est considéré que comme un paradigme du profit.
Au final, baisser les coûts liés aux travailleurs est logique dans une équation où seul le profit compte.
Personnellement, je ne crois pas à un capitalisme vertueux. Par contre, si ce type de pratique est sanctionné par une baisse du profit, les entreprises n'y auront plus recours. à mon sens, informer 'le consommateur' des conséquences de leur achat est un bon début. Car au final, nous avons tous notre part de responsabilité à cet état de fait!
Merci pour cet article.
0  0 
Avatar de TotoParis
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/01/2022 à 20:42
BENETTON : UNITED COLORS OF BLOODS
0  1