IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple est poursuivie pour avoir suivi l'activité des utilisateurs, même lorsque cette fonction est désactivée dans les paramètres,
La plainte allègue qu'Apple viole l'intimité des utilisateurs

Le , par Bill Fassinou

10PARTAGES

4  0 
Apple fait face à une proposition de recours collectif fédéral alléguant qu'elle enregistre l'activité mobile des utilisateurs sans leur consentement et indépendamment des garanties de confidentialité. La plainte allègue que les options des appareils mobiles d'Apple permettant de désactiver le partage des données d'analyse des appareils et de désactiver le suivi n'empêchent pas Apple de continuer à collecter des données relatives à la navigation et à l'activité des utilisateurs à des fins de monétisation. La plainte ajoute que ce comportement du fabricant de l'iPhone est en violation de la loi californienne sur l'invasion de la vie privée.

Au cours des deux dernières années, Apple a mis l'accent sur la protection de la vie privée des utilisateurs. Le fabricant de l'iPhone s'est opposé à d'autres grandes entreprises technologiques, notamment Meta, propriétaire de Facebook, sur cette question. Les efforts d'Apple pour protéger les données des utilisateurs ont coûté des milliards de dollars de revenus à des plateformes comme Facebook. Le réseau social prévoit une perte d'environ 10 milliards de dollars en 2022. Or, il s'avère qu'Apple a collecté elle-même les données de ses utilisateurs, même si ses clients avaient explicitement modifié leurs paramètres pour empêcher la société de le faire.

Les développeurs d'applications et les chercheurs en sécurité Tommy Mysk et Talal Haj Bakry, de l'entreprise de logiciels Mysk, ont récemment découvert qu'iOS envoie à Apple "chaque clique que vous faites" au sein de certaines applications de l'entreprise. Selon les développeurs, les tentatives de désactiver cette collecte de données, notamment en sélectionnant l'option des paramètres "Désactiver complètement le partage de Device Analytics", n'ont pas empêché l'envoi des données. Par exemple, l'App Store envoie des données telles que l'endroit où vous cliquez lorsque vous interagissez avec la boutique, les applications que vous recherchez, etc.



La boutique d'Apple envoie en outre des données sur les publicités que vous voyez, la durée pendant laquelle vous regardez une application donnée et la façon dont vous l'avez trouvée. L'application envoie également des informations sur les utilisateurs et leur appareil, notamment des numéros d'identification, le type de téléphone qu'ils utilisent, la résolution de l'écran, la langue du clavier et la manière dont vous êtes connecté à Internet. En d'autres termes, les chercheurs ont indiqué que l'App Store collecte et envoie à Apple le type d'informations couramment utilisé pour prendre l'empreinte numérique d'un appareil. Ce qui est utile dans plusieurs cas.

« Le niveau de détail est choquant pour une société comme Apple. L'exclusion ou la désactivation des options de personnalisation n'a pas réduit la quantité d'analyses détaillées envoyées par l'application. J'ai désactivé toutes les options possibles, à savoir les publicités personnalisées, les recommandations personnalisées et le partage des données d'utilisation et des analyses », a déclaré Mysk. L'équipe ne s'est pas arrêtée là. Les chercheurs ont analysé d'autres applications d'Apple à titre de comparaison et ont découvert qu'Apple Music, Apple TV, Livres, iTunes Store et Stocks collectent et envoient également des données détaillées.

Maintenant, Apple est poursuivi en justice pour cette collecte jugée "inacceptable" par les groupes de défense et qualifiée de pratique anticoncurrentielle par ses rivaux. Un recours collectif a été déposé jeudi, affirmant que les actions d'Apple violent la loi californienne sur l'invasion de la vie privée. L'action en justice ne porte pas tant sur le fait qu'Apple collecte ces données. Elle se concentre sur les paramètres d'Apple, tels que "Allow Apps to Request to Track" (autoriser les applications à demander le suivi) et "Share Analytics" (partager les données analytiques), qui donnent aux utilisateurs l'impression qu'ils peuvent désactiver ce suivi.

Il ne devrait pas être trop surprenant qu'Apple, ou toute autre entreprise technologique, collecte des données sur les utilisateurs. Cependant, comme le soulignent Mysk et ses collaborateurs, Apple collecte ces données indépendamment des paramètres définis par l'utilisateur. La plainte allègue qu'Apple donne un faux sentiment de confidentialité à l'utilisateur. « Apple enregistre, suit, collecte et monétise les données analytiques - y compris l'historique de navigation et les informations sur l'activité - malgré des mesures de protection ou des "paramètres de confidentialité" que les consommateurs adoptent pour protéger leur vie privée », note la plainte.

« Même lorsque les consommateurs suivent les instructions d'Apple et désactivent l'option "Allow Apps to Request to Track" et/ou "Share [Device] Analytics" dans leurs paramètres de confidentialité, Apple continue néanmoins d'enregistrer l'utilisation des applications, les communications de navigation dans les applications et les données personnelles des consommateurs dans ses applications propriétaires d'Apple, notamment l'App Store, Apple Music, Apple TV, Books et Stocks », ajoute le document de la plainte. Toutefois, certains analystes indiquent que les chances pour que le plaignant, Elliot Libman, gagne le procès étaient faibles.

L'action en justice accuse Apple de violer non seulement la vie privée des utilisateurs de l'iPhone, mais également leur intimité. « Les pratiques d'Apple portent atteinte à la vie privée des consommateurs ; elles les trompent intentionnellement ; elles donnent à Apple et à ses employés le pouvoir de connaître des détails intimes sur la vie, les intérêts et l'utilisation des applications des personnes ; et elles font d'Apple une cible potentielle pour le "guichet unique" de tout acteur gouvernemental, privé ou criminel qui souhaite porter atteinte à la vie privée, à la sécurité ou à la liberté des personnes », indique le document de la plainte.

« Grâce à son activité omniprésente et illégale de suivi et de collecte de données, Apple connaît même les aspects les plus intimes et potentiellement embarrassants de l'utilisation des applications par les utilisateurs, que ces derniers acceptent ou non l'offre illusoire d'Apple de préserver la confidentialité de ces activités », ajoute le plaignant. L'action en justice vise à obtenir "la restitution et toutes les autres formes de réparation monétaire équitable", ainsi que des mesures d'injonction que le tribunal pourrait juger appropriées. Un procès avec jury est demandé par le plaignant. Mais l'on ignore encore si l'affaire sera entendue et quand elle le sera.

"Libman v. Apple, Inc" est le cas numéro 5:2022cv07069 dans le tribunal de district des États-Unis pour le district nord de la Californie. Le cabinet Fisher & Fisher du nord-est de la Pennsylvanie a intenté le procès.

Source : Document de la plainte

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Apple vous suit à la trace même lorsque ses propres paramètres de confidentialité l'interdisent, selon une nouvelle étude

Facebook prévoit un déficit de 10 milliards de dollars de revenus à cause des fonctions de confidentialité sur iOS, qui rendent le pistage des mobinautes plus difficile depuis le lancement d'iOS 14.5

Comment Apple a réussi à se jouer de Facebook ? La mise à jour iOS 14.5 d'Apple aurait déclenché un effondrement imparable de la capacité de Facebook à collecter les données

Meta est poursuivi pour avoir contourné les règles de confidentialité d'Apple afin d'espionner les utilisateurs, la plainte met en cause le navigateur intégré des applications Facebook et Instagram

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/11/2022 à 20:50
Un seul mot d'ordre : boycott de App Store, Apple Music, Apple TV, Books et Stocks !
3  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 9:12
A chaque Keynote, dieu Tim Cook nous promettaient que les produits Apple ne nous espionnaient pas, contrairement aux concurents google/microssoft.
C'est ce qui justement justifie le tarif plus élevé du monde Apple.
Tim ne m'aurait jamais menti, non jamais
3  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/11/2022 à 21:27
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Que pensez-vous des déclarations d'Apple selon lesquelles cette collecte de données ne sert pas à pister les utilisateurs ?
Apple est une GAFAM, et comme toutes les GAFAM elle se gave sur les données des utilisateurs. Elles les revend, les partage avec tout un tas d'entités (qui a dit Snowden?).

Elle ne va certainement pas dire la vérité à ses clients, surtout après les pubs sur des affiches géantes qui disaient les données d'un iPhone restaient dans un iPhone!
3  1 
Avatar de Raieton2093
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 27/11/2022 à 1:36
C'est un peu un dilemme: pour que tous ces outils technologiques nous facilite le plus possible la vie, ils ont besoin d'être permissifs. J'ai une fois rooté un de mes smartphones pour surtout y installer warden, une app qui permet de recenser et de gérer toute la telemetrie et tous les mouchards sur Android. Ce téléphone était devenu "bête".
L'accent doit être mis sur le consentement de l'utilisateur et sur les fins d'utilisations de ces données.
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 5:51
Quelle sera la prochaine étape ? Google suit l'historique de la localisation même lorsque le paramètre de localisation est désactivé? Ce n'est pas spossibke n'est ce pas? Je commence à penser que ces grandes technologies ne sont pas tout à fait honnêtes avec nous.
0  3