IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple se plie aux exigences de l'UE et s'attend à une avalanche de magasins d'applications tiers
Qui pourraient attirer les consommateurs et les développeurs loin de son App Store

Le , par Anthony

1PARTAGES

9  0 
Les rivaux d'Apple se positionnent comme une alternative à son App Store dominant, alors que le fabricant de l'iPhone s'apprête à autoriser d'autres applications sur ses appareils dans l'Union européenne. La loi sur les marchés numériques (DMA) de l'Union européenne obligera Apple et son homologue Google à offrir un espace aux magasins d'applications tiers sur leurs appareils iOS et Android respectifs.

En vertu de la loi sur les marchés numériques, qui entrera en vigueur de manière progressive au cours des deux prochaines années, les applications tierces pourront plus facilement être intégrées aux iPhone et aux appareils Android.

Et au fur et à mesure que les éléments de la législation entrent en vigueur, des rivaux, qu'il s'agisse de petites startups ou de géants comme Amazon et Microsoft, pourraient tenter d'attirer les consommateurs et les développeurs d'applications loin d'Apple et de Google.

Ben Wood, directeur général de la société d'analyse du secteur CCS Insight, a déclaré qu'il s'attendait à une "avalanche de magasins d'applications" dans un avenir proche.

"On assiste à l'émergence d'une "coalition de volontaires", et tous ont intérêt à ne plus avoir à payer ce qu'ils considèrent comme une taxe à Apple", a déclaré M. Wood.


Les utilisateurs d'Android peuvent actuellement installer des applications à partir de sources alternatives, un processus connu sous le nom de "sideloading", mais cela nécessite souvent qu'ils désactivent certains paramètres de sécurité.

Les concessions apparentes d'Apple sur le téléchargement latéral constituent une victoire pour les leaders du secteur, tels que le propriétaire de Twitter Elon Musk et le PDG de Spotify Daniel Ek, qui ont tous deux déploré la surtaxe de 30 % appliquée par la société sur les achats effectués avec son App Store.

Les rivaux complotent pour attirer les développeurs frustrés vers leurs boutiques, en promettant des commissions moins élevées et la possibilité de conclure des accords d'exclusivité avec des applications populaires.

"La concurrence est un bon moyen d'améliorer les services", a déclaré Paulo Trezentos, PDG de la société portugaise Aptoide, qui prélève une commission de 15 à 25 % sur les achats in-app.

Les accords portant sur du contenu exclusif pourraient stimuler la concurrence dans les boutiques d'applications de la même manière qu'elle l'a fait dans la "guerre du streaming" entre Netflix et ses concurrents comme Disney+ et Amazon Prime, a déclaré M. Trezentos : "Netflix a du contenu que HBO n'a pas .... Les magasins d'applications peuvent être comme ça".

Paddle, un processeur de paiements pour les sociétés de logiciels, a construit son propre rival de l'App Store, qu'il espère lancer en Europe une fois que la DMA entrera en vigueur.

"Une commission de 30% est en fait assez flagrante quand on la compare à ce qu'il en coûte réellement pour traiter les paiements, et à ce qu'Apple offre réellement", a déclaré le PDG Christian Owens.

M. Owens a déclaré que le système de paiements in-app de Paddle facturerait aux développeurs entre 5 % et 10 % sur les transactions.

"Le plus grand obstacle qu'ils vont devoir surmonter est le consommateur", a déclaré Wood de CCS Insight.

Source : Ben Wood, DG de la société d'analyse CCS Insight

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
D'après vous, cette mesure peut-elle déboucher sur des opportunités intéressantes pour les développeurs ?

Voir aussi :

Apple annonce une mise à jour sur la tarification de l'App Store qui donne plus de flexibilité aux développeurs

La nouvelle taxe d'Apple sur les publicités de l'App Store est une attaque directe contre Meta

Un comité sénatorial approuve un projet de loi qui va obliger Google et Apple à autoriser les systèmes tiers de paiement., face aux milliards potentiels de pertes, Apple joue la carte de la sécurité

iOS*: Apple sera obligé d'autoriser le téléchargement latéral, mais aussi les magasins tiers d'applications en UE en vertu du DMA, les instances européennes sont arrivées à un consensus

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/12/2022 à 8:43
La majorité des gens ne savent pas installer des magasins alternatifs (ça ne les intéresse pas plus que ça d'ailleurs) donc je pense qu'une minorité de gens le fera.
3  1