IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG d'Epic Games promet de "se battre" contre les changements "absurdes" exigés par Apple dans l'Epic Games Store,
Apple exige la modification des éléments avec un design similaire à celui de son App Store

Le , par Mathis Lucas

8PARTAGES

8  0 
Le conflit entre Apple et Epic Games connaît un nouveau rebondissement. Le PDG d'Epic Games, Tim Sweeney, accuse Apple de vouloir exercer son "influence" sur l'interface utilisateur de l'Epic Games Store en exigeant des changements "absurdes". Apple a autorisé l'Epic Games Store sur iOS, mais aurait demandé à l'éditeur de jeux de modifier l'interface utilisateur de sa boutique, car le design de certains boutons et étiquettes serait similaire à ceux utilisés par son App Store. Apple veut que cela soit fait dans une prochaine version, mais Tim Sweeney s'y oppose, affirmant que cela rendrait l'Epic Games Store moins standard et plus difficile à utiliser.

La loi sur les marchés numériques (DMA) de l'Union européenne oblige désormais Apple à autoriser les boutiques d'applications tierces sur iOS. Epic a annoncé au début de l'année qu'il lancerait sa propre boutique d'applications sur iOS en vertu du DMA. C'est maintenant chose faite. Apple a approuvé au début du mois le lancement dans l'UE de la place de marché d'applications d'Epic Games. Cependant, le fabricant de l'iPhone n'entend pas ouvrir son jardin clos à ses rivaux sans faire des vagues. L'éditeur de Fortnite a révélé qu'Apple avait rejeté l'Epic Games Store deux fois avant la récente approbation de la place de marché.

D'après Apple, la conception de certains boutons et étiquettes de l'Epic Games Store est similaire à celle utilisée par son App Store. Par conséquent, Apple a approuvé la boutique d'applications d'Epic Games, mais aurait posé certaines conditions qui ont attisé l'ire de l'éditeur de jeux. Dans un billet publié sur X, Epic Games a déclaré qu'Apple a indiqué à certains canaux de presse qu'il a approuvé la version actuelle de l'Epic Games Store pour la notarisation, mais qu'il demande toujours à Epic Games d'apporter des modifications à l'interface utilisateur dans une future version. L'éditeur qualifie tout cela de "totalement absurde".

Epic Games a d'abord déclaré qu'Apple avait rejeté sa demande en raison de détails tels que la position de son bouton "Installer" pour les jeux, qui, d'après Apple, est trop similaire à son propre bouton "Obtenir". De plus, Epic Games a déclaré qu'elle avait été rejetée parce que son étiquette "achat intégré" ressemble trop à celle d'Apple. « Apple affirme maintenant aux journalistes que cette approbation est temporaire et exige que nous changions les boutons dans la prochaine version, ce qui rendrait notre magasin moins standard et plus difficile à utiliser. Nous nous battrons contre cela », a écrit Sweeney dans un billet sur X.


La saga des DMA d'Apple a pris une tournure absurde. Apple déclare maintenant aux journalistes que cette approbation est temporaire et exige que nous changions les boutons dans la prochaine version, ce qui rendrait notre magasin moins standard et plus difficile à utiliser.
Dans l'après-midi de vendredi, Apple a déclaré avoir approuvé l'application Epic Sweden AB Marketplace, mais a ajouté que l'éditeur de jeux devrait encore apporter les correctifs demandés par Apple. « Conformément à la section 2.3 (G) du contrat de développement d'Apple, Epic Games s'est engagé à ne pas donner à sa boutique de jeux un aspect similaire à celui de l'App Store, ce qui pourrait prêter à confusion », a déclaré Apple. Le fabricant de l'iPhone a également déclaré qu'Epic Games avait généralement respecté cette directive, à l'exception de la conception et de la copie du bouton de téléchargement d'applications.

En revanche, Epic Games a fait valoir qu'il utilise "les mêmes conventions de dénomination que les magasins d'applications populaires sur d'autres plateformes". L'éditeur de jeux affirme que le rejet par Apple de sa boutique d'applications est "arbitraire", "obstructif" et en violation du DMA. « Nous utilisons les mêmes conventions de dénomination "Install" et "In-app purchases" qui sont utilisées dans les magasins d'applications populaires sur de multiples plateformes, et nous suivons les conventions standard pour les boutons dans les applications iOS », a expliqué Epic Games dans une série de messages sur sa plateforme X.

Epi Games a également déclaré qu'il a fait part de ses préoccupations à la Commission européenne. Ainsi, on peut supposer que cela signifie qu'Epic s'opposera à toute nouvelle modification de son application. Nous verrons si l'entreprise tient bon et quelle sera la réaction d'Apple. Le cas d'Epic Games est un exemple très médiatisé de la rigueur avec laquelle Apple veut appliquer les nouvelles règles qui autorisent pour la première fois les places de marché d'applications tierces sur iOS. Un nombre excessif de rejets pourrait également dissuader d'autres développeurs désireux de tester leurs propres canaux de distribution.

Epic Games se bat depuis des années contre Apple pour trouver un moyen d'atteindre ses clients sur l'iPhone sans avoir à payer de commissions sur les achats intégrés. (Apple prélève 30 % de commissions sur chaque achat intégré.) L'entreprise a porté l'affaire devant les tribunaux américains, où elle a finalement perdu sur la plupart des fronts, n'ayant pas réussi à prouver qu'Apple est en situation de monopole. Mais les plaintes incessantes d'Epic Games ont conduit Apple à résilier brièvement le compte développeur du fabricant de jeux dans l'UE, avant que les autorités de régulation de l'UE n'interviennent à nouveau.

Au début de l'année, Apple a proposé de modifier les règles de son App Store afin de se conformer aux directives du DMA, qui est entré en vigueur en mars. Apple a autorisé d'autres magasins d'applications sur l'iPhone et offre la possibilité de ne pas utiliser son système de paiement propriétaire, mais a fixé une redevance pour la technologie de base, que plusieurs développeurs ont jugée abusive. Epic Games, Spotify et de nombreux autres développeurs dénoncent cette redevance. « Apple rançonne les fournisseurs d'applications comme la mafia », affirme Matthias Pfau, PDG et cofondateur du service de messagerie Tuta.

Plus de 100 millions de personnes utilisent l'App Store dans l'UE. Le lancement de l'Epic Games Store donnerait pour la première fois à ces utilisateurs le choix de l'endroit où ils veulent télécharger des applications. Ce moment est attendu avec impatience par les législateurs européens qui affirment que les Big Tech répriment la concurrence en bloquant l'accès de leurs rivaux à leurs utilisateurs. Les Big Tech, notamment Apple, ont tenté de contrecarrer le vote du DMA.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des changements exigés par Apple sur l'interface utilisateur de l'Epic Games Store ?
Que pensez-vous de l'affirmation d'Epic Games selon laquelle il ne fait qu'utiliser des conventions de nommage de l'industrie ?
Apple est-il en droit d'exiger ces modifications ? La ressemblance entre les boutons suffit-elle à dire qu'Epic Games à copier certains designs de l'App Store ?

Voir aussi

Apple a approuvé l'application pour la boutique de jeux d'Epic Games sur les iPhone en Europe, après que l'éditeur de "Fortnite" ait accusé Apple d'entraver ses efforts pour mettre en place le magasin de jeux

Apple rétablit le compte développeur d'Epic Games après des menaces de représailles et une enquête de l'UE, la décision ouvre la voie à un retour de Fortnite et à l'Epic Games Store sur iOS en Europe

Epic Games, l'éditeur de Fortnite, a déclaré qu'Apple entravait ses tentatives de créer une boutique de jeux sur iPhone en Europe, une nouvelle escalade dans la querelle sur le contrôle des applications iOS

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !