IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft ordonne à son personnel chinois d'utiliser des iPhones pour le travail et d'abandonner Android
Car Google Play n'est pas disponible en Chine contrairement au magasin iOS d'Apple

Le , par Jade Emy

1PARTAGES

9  0 
Microsoft ordonne à son personnel chinois d'utiliser des iPhones pour le travail et d'abandonner Android. Contrairement au magasin iOS d'Apple, Google Play n'est pas disponible en Chine, et Huawei et Xiaomi exploitent leurs propres plateformes.

Microsoft, dont le siège se trouve aux États-Unis, possède une large gamme de produits logiciels. Les plus connus sont la gamme de systèmes d'exploitation Windows, la suite d'applications de productivité Microsoft 365, la plateforme d'informatique en nuage Azure et le navigateur web Edge. Mais l'entreprise technologique a été critiquée pour ses pratiques monopolistiques et ses logiciels pour des problèmes de facilité d'utilisation, de robustesse et de sécurité.

Le géant américain de la technologie a récemment ordonné à ses employés en Chine de troquer leurs appareils Android contre des iPhones, en raison de craintes croissantes en matière de sécurité. iOS, le système d'exploitation d'Apple pour ses iPhones, est le deuxième système d'exploitation mobile le plus installé au monde, après Android. En décembre 2023, l'App Store d'Apple contient plus de 3,8 millions d'applications iOS, qui ont été téléchargées collectivement plus de 130 milliards de fois.

Microsoft a indiqué à des milliers d'employés en Chine qu'ils devaient changer d'appareil d'ici septembre, devenant ainsi la dernière entreprise à renforcer ses mesures de protection dans le pays. Cette décision intervient alors que Microsoft tente de renforcer la sécurité de son personnel après une série de bévues en matière de cybersécurité.

L'année dernière, des pirates informatiques parrainés par l'État chinois ont pu accéder aux comptes de courrier électronique d'employés du gouvernement et d'entreprises américaines à la suite d'une faille dans le logiciel Microsoft Exchange.


Selon Bloomberg, l'entreprise a informé ses employés que les téléphones Android ne pourront plus accéder aux services utilisés pour vérifier leur identité et se connecter à leurs appareils professionnels. Les applications nécessaires au déverrouillage des ordinateurs, telles que l'outil Microsoft Authenticator, ne seront disponibles que sur l'App Store d'Apple en Chine.

Microsoft propose les applications sur le Play Store de Google pour les téléphones Android, mais le magasin de Google est bloqué en Chine, ce qui signifie que les appareils Android doivent compter sur les alternatives locales de sociétés telles que Huawei et Xiaomi. Microsoft a indiqué à ses employés qu'ils pourront se procurer des iPhones dans divers bureaux en Chine et à Hong Kong pour remplacer les appareils Android tels que ceux fabriqués par Huawei et Xiaomi.

Les multinationales ont mis en place des protocoles de plus en plus stricts à l'intention de leur personnel lorsqu'il se rend en Chine ou y travaille. L'année dernière, les sociétés de conseil Deloitte et KPMG ont demandé à leurs employés d'utiliser des téléphones à brûleur lorsqu'ils se rendent à Hong Kong, après avoir déjà encouragé cette pratique en Chine même.

L'année dernière, les États-Unis ont vivement critiqué l'entreprise pour une "cascade de défaillances" qui a permis à un groupe de pirates chinois, baptisé "Storm-0558", d'accéder aux courriels de hauts fonctionnaires. Entre-temps, Apple a dû faire face à ses propres difficultés en Chine, face à la concurrence renouvelée de Huawei, qui a surmonté les sanctions américaines sur les microprocesseurs, et à l'interdiction gouvernementale d'utiliser des appareils étrangers, y compris les iPhones.

Microsoft tente de renforcer la sécurité dans le monde entier dans le cadre d'une "Secure Future Initiative", à la suite d'une série de cyberintrusions. Ces derniers mois, Microsoft a cherché à déplacer hors de Chine le personnel travaillant sur des logiciels d'intelligence artificielle haut de gamme, alors que les États-Unis et la Chine cherchent à se concurrencer dans le domaine de la technologie.

Source : Memo interne Microsoft

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Des pirates chinois ont piraté des comptes de messagerie du gouvernement américain en exploitant un bogue dans le cloud de Microsoft, des agences européennes seraient également compromises

Les USA envisagent de restreindre l'accès de la Chine aux logiciels d'IA à l'origine d'applications telles que ChatGPT, une initiative pour limiter l'exportation de modèles d'IA propriétaires ou à source fermée

La Chine bloque l'utilisation des puces Intel et AMD dans les ordinateurs du gouvernement et cherche à écarter Microsoft Windows et les bases de données étrangères au profit d'options nationales

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !