Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple tente de calmer le jeu et approuve temporairement une nouvelle version de l'application Hey
Les développeurs continuent de se battre pour ne pas payer les 30% de commission

Le , par Stéphane le calme

117PARTAGES

10  0 
Après avoir rejeté une mise à jour la semaine dernière, Apple a approuvé une nouvelle version de l'application de messagerie électronique Hey.

L'approbation, qui est intervenue la semaine dernière, avant l’ouverture de l’édition 2020 de l’Apple Worldwide Developer Conference, est censée calmer le jeu après le rejet initial de l'application par Apple, qui a été largement condamné par les législateurs et autres développeurs. Notons que l'approbation n'est que temporaire et est destinée à donner à Basecamp, le développeur de Hey, le temps de proposer une version de l'application plus conforme aux politiques d'Apple.

En approuvant Hey en ce moment, Apple espère aussi sûrement ramener l'attention sur les aspects positifs de son écosystème, par exemple sur le fait que, en 2019, son App Store a généré à lui seul 519 milliards de dollars en ventes de produits et services physiques et de biens numériques, l’éditeur d’iOS cherchant sans doute à étouffer les braises qui pourraient lui coûter cher tandis que l’Union européenne et les États-Unis enquêtent sur de présumées pratiques anticoncurrentielles.

Mais Basecamp ne compte pas abandonner. Dans une lettre, la société a donné au public tous les détails de son approche :

« Tard vendredi soir, le 19 juin, l'Apple Store Review Board d'Apple nous a surpris en approuvant les correctifs de bogues en attente pour l'application HEY iOS qui ont été bloqués toute la semaine dernière:


« Nous disons sincèrement merci à Apple pour son changement d'avis.

« Ce matin, nous avons publié la mise à jour de correction de bogues 1.0.2 nouvellement approuvée pour nos clients. Une victoire pour Apple, une victoire pour nous et une victoire pour nos clients.

« Mais bien sûr, 1.0.2 n'est pas la dernière version que nous avons l'intention de livrer sur l'App Store. Nous voulons continuer à diffuser les mises à jour et à faire de notre mieux pour que l'application HEY pour iOS soit la meilleure possible. Mais avant que nous ne soyons définitivement autorisés à le faire, Apple nous a demandé d'apporter quelques modifications.

« Phil Schiller, vice-président senior du marketing mondial d'Apple, nous a expliqué le type de changements qu'il aimerait nous voir apporter. Sa principale objection était "Vous téléchargez l'application et cela ne fonctionne pas, ce n'est pas ce que nous voulons sur la boutique."

« D'accord. Nous pensions que nous suivions les règles non écrites d'Apple pour les produits SaaS multiplateformes : aucune inscription, aucun lien, aucune mention de l'endroit où s'inscrire. De nombreuses applications dans l'App Store fonctionnent exactement comme cela aujourd'hui, y compris les applications approuvées depuis longtemps de Netflix, Google, Salesforce et Nintendo.

« Mais ensuite, Schiller a déclaré : "Une façon dont HEY aurait pu fonctionner... est d'offrir une version gratuite ou payante de l'application avec des fonctionnalités de lecture de courrier électronique de base sur l'App Store, puis de proposer séparément un service de messagerie mis à niveau qui fonctionnait avec l'application Hey sur iOS sur son propre site Web."

« Nous nous sommes donc mis au travail et avons planché dessus le week-end pour poser une mise à jour sur le bureau d'Apple lundi matin. Notre équipe a fait un excellent travail en mettant en œuvre les changements de produits demandés par Schiller, et la première chose ce matin, juste après avoir diffusé 1.0.2 à nos clients, nous avons soumis 1.0.3 à l'App Store pour approbation.


« Cette nouvelle version introduit une nouvelle option gratuite pour l'application iOS. Désormais, les utilisateurs peuvent s'inscrire directement dans l'application pour une adresse e-mail en @hey.com gratuite, temporaire et aléatoire qui fonctionne pendant 14 jours. Considérez-la comme une carte SIM temporaire que vous achetez en voyage. Ou lorsque vous ne voulez pas divulguer votre véritable adresse e-mail, comme une liste à court terme "à vendre", comme le fait Craigslist.

« Nous avons également accéléré notre offre multi-utilisateur HEY for Work où l'entreprise paie, mais pas les employés. Cela met HEY en conformité avec Basecamp et des dizaines d'autres offres d'entreprise multiplateformes de haut niveau autorisées dans l'App Store depuis une décennie. Nous venons de terminer l'intégration de plusieurs sociétés, nous gérons tous les e-mails de notre société Basecamp via HEY, et des milliers d'entreprises ont déjà rejoint la liste d'attente HEY for Work. HEY for Work utilise la même application iOS que tout le monde.

« Alors maintenant, nous offrons cette nouvelle option gratuite et le multi-utilisateur HEY for Work - le tout dans la même application iOS. Nous sommes convaincus que ces améliorations répondront aux préoccupations de Schiller concernant à la fois l'expérience utilisateur et le modèle commercial. Espérons que cela ouvre la voie à d'autres services SaaS multiplateformes comme le nôtre.

« Nous nous soucions autant de l'expérience utilisateur qu'Apple, et c'est un bon compromis. Les clients iOS d'Apple peuvent s'inscrire à une nouvelle version gratuite de HEY, et nous pouvons continuer à prendre le même soin exceptionnel de tous nos clients, quelle que soit la plateforme. De plus, les clients iOS ont accès à un nouveau service de messagerie électronique populaire avec toutes les corrections de bugs et les nouvelles fonctionnalités que nous nous sommes engagés à poursuivre, sans avoir à payer des prix plus élevés que les clients sur d'autres plateformes ».

En clair, la société propose désormais aux utilisateurs iOS un compte de messagerie électronique temporaire gratuit avec une adresse aléatoire, afin que l'application soit d’abord fonctionnelle lorsqu'elle est ouverte. Ces comptes vont expirer après une période de 14 jours. Hey est également désormais en mesure de travailler avec des clients d'entreprise, car Apple a initialement contesté l'orientation client de l'application.

Hey n'a donc pas adopté le propre système de paiement intégré d'Apple ni autorisé les utilisateurs à s'inscrire à son service complet et payant via l'application iOS. Au lieu de cela, les utilisateurs devront toujours s'abonner en se rendant directement sur le site Web de Hey.

Reste à voir si ces changements seront approuvés par Apple. Mais l’éditeur n’a pas hésité à proposer le service à Phill Schiller : « Phil, nous avons mis de côté une incroyable adresse @hey.com pour vous. Gratuite à vie, c’est notre cadeau pour vous. »

Source : Hey

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de shenron666
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/07/2020 à 18:17
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Mais l’éditeur n’a pas hésité à proposer le service à Phill Schiller : « Phil, nous avons mis de côté une incroyable adresse @hey.com pour vous. Gratuite à vie, c’est notre cadeau pour vous. »
Pas certain que "soudoyer" soit la bonne approche
0  0