IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les AirTag d'Apple sont liés à plusieurs affaires de harcèlement et de vol
Les plaintes contre l'outil développé pour vous aider à simplifier la géolocalisation de vos affaires se multiplient

Le , par Stéphane le calme

79PARTAGES

8  0 
Les groupes de protection de la vie privée ont sonné l'alarme au sujet des dispositifs de localisation de la taille d'une pièce de monnaie AirTag lorsqu'ils ont été présentés. Cette fois-ci, des événements dénoncés sur les réseaux sociaux viennent illustrer leurs craintes.

L'AirTag est un dispositif de suivi développé par Apple, annoncé le 20 avril 2021 lors de l'événement « Spring Loaded ». Les AirTags sont des accessoires à attacher aux sacs à dos, aux bagages et à d'autres articles. Combinant un retour visuel, haptique et audio, les AirTags visent à simplifier le suivi de vos affaires qui comptent pour vous.

« Nous sommes ravis d'offrir cette nouvelle capacité incroyable aux utilisateurs d'iPhone avec le lancement d'AirTag, qui tire parti du vaste réseau Find My, pour les aider à suivre et à trouver les objets importants de leur vie », a déclaré Kaiann Drance, vice-présidente du marketing mondial des produits iPhone chez Apple à la période du lancement de l'appareil. « Avec son design, son expérience de recherche inégalée et ses fonctions intégrées de confidentialité et de sécurité, AirTag offrira aux clients un autre moyen de tirer parti de la puissance de l'écosystème Apple et d'améliorer la polyvalence de l'iPhone ».

Le prix d'un AirTag est de 29 dollars, et un paquet de quatre AirTags peut être acheté pour 99 dollars. Les AirTags d'Apple utilisent la technologie ultra-large bande (ULB) et tirent parti du réseau existant d'appareils de la société, qui fonctionnent comme des balises collectives pour se contacter les uns les autres afin de déterminer l'emplacement de votre objet disparu. « AirTag est un moyen très facile de garder la trace de vos affaires. Attachez-en un à vos clefs, glissez-en un autre dans votre sac à dos », explique Apple.

L'outil n'a pas tardé à montrer son utilité.

En août, Dan Guido, fondateur de la société de cybersécurité Trail of Bits, a annoncé dans une série de tweets qu'il a pu retrouver sa trottinette électrique volée grâce à deux Airtags dissimulés dans les recoins de l'engin. Le premier AirTag était placé comme un leurre et le second était bien caché.

« Ma trottinette a été volée la semaine passée. À l'insu du voleur, j'y avais caché deux AirTags. J'ai pu utiliser le réseau Find My d'Apple et la radiogoniométrie UWB pour retrouver le scooter aujourd'hui », a-t-il écrit. Guido a expliqué qu'il s'est rendu dans un restaurant et a laissé la trottinette attachée dehors avec des menottes, qui selon lui sont plus faciles à utiliser qu'un cadenas, mais il a apparemment oublié d'en menotter un. Lorsqu'il est sorti du restaurant, il a remarqué qu'elle n'était plus là. Mais Guido a déclaré qu'il ne s'est pas inquiété, car il avait pris des dispositions pour localiser sa trottinette à tout moment.


Les AirTags d'Apple sont-ils utilisés pour suivre les personnes et voler des voitures ?

Chaque médaille ayant son revers, des individus mal intentionnés s'en servent aussi à leurs comptes.

Un dimanche soir de septembre, Ashley Estrada se trouvait chez une amie à Los Angeles lorsqu'elle a reçu une étrange notification sur son iPhone : « AirTag Detected Near You ». Estrada, 24 ans, n'en possédait pas, pas plus que les amis avec qui elle était. La notification sur son téléphone indiquait que l'AirTag avait été repéré pour la première fois avec elle quatre heures plus tôt. Une carte de l'histoire de l'AirTag montrait le chemin en zigzag qu'Estrada avait parcouru à travers la ville en faisant des courses.

« Je me suis sentie comme violée », a-t-elle déclaré. « Je me suis demandé qui me traque ? Quelle est son intention avec moi ? C'était effrayant ».

Estrada n'est pas la seule à avoir vécu cette expérience. Ces derniers mois, des personnes ont indiqué sur TikTok, Twitter et d'autres plateformes qu'elles ont trouvé des AirTags sur leurs voitures et dans leurs effets personnels. On craint de plus en plus que les appareils ne favorisent une nouvelle forme de harcèlement criminel, ce qui, selon les groupes de protection de la vie privée, pouvait se produire lorsque Apple a introduit les appareils en avril.

La TikTokeuse Erika Torres qui a reçu une notification sur son iPhone disant qu'un « accessoire inconnu » a été « détecté » près de son téléphone le 10 décembre. Lorsqu'elle a essayé d'obtenir plus d'informations sur l'accessoire et a même essayé de le désactiver, son téléphone était « incapable de se connecter au serveur ». « Je l'ai immédiatement reconnu parmi tous les TikToks viraux que j'ai vus sur des femmes trouvant des AirTags et d'autres dispositifs de suivi plantés sur leurs biens ou leurs voitures », a déclaré Torres dans un TikTok qu'elle a publié le mois dernier. « J'ai vérifié tous mes vêtements, mes affaires, mon sac à main. Je n'ai pas réussi à le trouver ». Elle a montré sur une carte que l'appareil l'avait suivie depuis sa voiture garée jusqu'à un bar où elle s'était rendue, puis sur le chemin du retour. Après avoir appelé la police, on lui a dit de les alerter si « quelqu'un venait à la blesser ».


La tiktokeuse @angel.edge95 a reçu une notification indiquant qu'un accessoire inconnu s'était déplacé avec elle pendant « un certain temps ». Son iPhone l'a également alertée que le propriétaire de l'accessoire avait accès à son emplacement. Elle a indiqué que la sœur d'un ami avait été suivie via un AirTag placé sous sa plaque d'immatriculation, et les commentateurs de sa vidéo ont précisé qu'ils avaient eu des expériences similaires.


Les autorités s'en mêlent

Certaines autorités ont commencé à examiner de plus près la menace posée par les AirTags. Le département de police de West Seneca à New York a récemment averti sa communauté du potentiel de suivi des appareils après la découverte d'un AirTag sur un pare-chocs de voiture. Apple s'est conformé à une assignation à comparaître pour obtenir des informations sur l'AirTag dans l'affaire, ce qui pourrait entraîner des accusations, a déclaré la police de West Seneca.

Les chercheurs pensent maintenant que les AirTags, qui sont équipés de la technologie Bluetooth, pourraient révéler un problème plus répandu de suivi technologique. Ils émettent un signal numérique qui peut être détecté par les appareils exécutant le système d'exploitation mobile d'Apple. Ces appareils signalent ensuite où un AirTag a été vu pour la dernière fois. Contrairement aux produits de suivi similaires de concurrents tels que Tile, Apple a ajouté des fonctionnalités pour éviter les abus, notamment des notifications comme celle qu'Estrada a reçue et des bips automatiques. (Tile prévoit de publier une fonctionnalité pour empêcher le suivi des personnes l'année prochaine, a déclaré une porte-parole de cette société.)

Mais les AirTags présentent une menace « uniquement nuisible », car l'omniprésence des produits Apple permet une surveillance plus précise des mouvements des personnes, a déclaré Eva Galperin, directrice de la cybersécurité à l'Electronic Frontier Foundation. « Apple a automatiquement transformé chaque appareil iOS en une partie du réseau que les AirTags utilisent pour signaler l'emplacement d'un AirTag », a déclaré Galperin. « Le réseau auquel Apple a accès est plus vaste et plus puissant que celui utilisé par les autres traceurs. C’est plus puissant pour le suivi et plus dangereux pour le harcèlement ».

Apple ne divulgue pas les chiffres de vente, mais les minuscules AirTags à 29 $ se sont révélés populaires, se vendant régulièrement depuis leur présentation.

Un porte-parole d'Apple, Alex Kirschner, a déclaré dans un communiqué que l'entreprise prend la sécurité des clients « très au sérieux » et est « engagée pour la confidentialité et la sécurité d'AirTag ». Il a déclaré que les petits appareils ont des fonctionnalités qui informent les utilisateurs si un AirTag inconnu pourrait être avec eux et qui dissuadent les mauvais acteurs d'utiliser un AirTag à des fins néfastes.

« Si les utilisateurs sentent que leur sécurité est menacée, ils sont encouragés à contacter les forces de l'ordre locales qui peuvent travailler avec Apple pour fournir toutes les informations disponibles sur l'AirTag inconnu », a déclaré Kirschner.

En juin, après que des inquiétudes concernant le harcèlement aient été soulevées, Apple a poussé une mise à jour des AirTags pour qu'ils commencent à émettre des bips dans la journée s'ils venaient à être éloignés des appareils avec lesquels ils étaient liés, contre trois jours auparavant. Pourtant, « ils ne bipent pas très fort », a déclaré Galperin.

Une personne qui ne possède pas d'iPhone peut avoir plus de mal à détecter un AirTag indésirable. Les AirTags ne sont pas compatibles avec les smartphones Android. Plus tôt ce mois-ci, Apple a publié une application Android capable de rechercher des AirTags, mais vous devez être suffisamment vigilant pour la télécharger et l'utiliser de manière proactive.

Apple a refusé de dire s'il travaillait avec Google sur une technologie qui permettrait aux téléphones Android de détecter automatiquement ses traceurs.

Les personnes qui ont déclaré avoir été suivies ont qualifié les garanties d'Apple d'insuffisantes. Estrada a déclaré qu'elle avait été informée quatre heures après que son téléphone eut remarqué pour la première fois le gadget. D'autres ont déclaré qu'il leur a fallu des jours avant d'être informés d'un AirTag inconnu. Selon Apple, le moment des alertes peut varier en fonction du système d'exploitation et des paramètres de localisation de l'iPhone.

Les incohérences des appareils ont semé la confusion chez les personnes qui n'étaient pas nécessairement suivies de manière néfaste. Mary Ford, une lycéenne de 17 ans de Cary, en Caroline du Nord, a reçu fin octobre une notification indiquant qu'elle était suivie par un AirTag inconnu après avoir conduit à un rendez-vous. Elle a paniqué en fouillant sa voiture.

Source : Erika Torres

Et vous ?

Que pensez-vous des outils de localisation comme les AirTag dans l'absolu ?
Vous servez-vous d'un outil similaire ? Si oui, lequel ?
Que pensez-vous des garanties apportées par Apple concernant les abus de son dispositif ?
Que pensez-vous des réponses données par Apple suite aux inquiétudes des victimes ?
Les personnes qui ont détecté les AirTag disposaient d'un iPhone, qu'en est-il des personnes qui sont sur Android étant donné que les AirTag ne sont pas compatibles ? Apple devrait-il les rendre compatibles ?

Voir aussi :

Apple annonce AirTag, un nouveau tracker d'objets de type Tile, à 29 $, mais pour la société Tile c'est une concurrence déloyale
Comment un propriétaire de Scooter a pu retrouver son engin volé grâce à un Apple AirTag dissimulé ? Le dispositif de suivi d'Apple séduit déjà les consommateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 21/02/2022 à 21:26
Apple va améliorer les mesures contre la traque furtive (stalking) sur son AirTag,
suite aux multiplications de rapports indiquant que son dispositif a été utilisé pour suivre des personnes et voler des voitures

L'AirTag est un dispositif de suivi développé par Apple, annoncé le 20 avril 2021 lors de l'événement « Spring Loaded ». Les AirTags sont des accessoires à attacher aux sacs à dos, aux bagages et à d'autres articles. Combinant un retour visuel, haptique et audio, les AirTags visent à simplifier le suivi de vos affaires qui comptent pour vous.

« Nous sommes ravis d'offrir cette nouvelle capacité incroyable aux utilisateurs d'iPhone avec le lancement d'AirTag, qui tire parti du vaste réseau Find My, pour les aider à suivre et à trouver les objets importants de leur vie », a déclaré Kaiann Drance, vice-présidente du marketing mondial des produits iPhone chez Apple à la période du lancement de l'appareil. « Avec son design, son expérience de recherche inégalée et ses fonctions intégrées de confidentialité et de sécurité, AirTag offrira aux clients un autre moyen de tirer parti de la puissance de l'écosystème Apple et d'améliorer la polyvalence de l'iPhone ».

Le prix d'un AirTag est de 29 dollars, et un paquet de quatre AirTags peut être acheté pour 99 dollars. Les AirTags d'Apple utilisent la technologie ultra-large bande (ULB) et tirent parti du réseau existant d'appareils de la société, qui fonctionnent comme des balises collectives pour se contacter les uns les autres afin de déterminer l'emplacement de votre objet disparu. « AirTag est un moyen très facile de garder la trace de vos affaires. Attachez-en un à vos clefs, glissez-en un autre dans votre sac à dos », explique Apple.

Des rapports indiquant que les AirTags d'Apple ont été utilisés pour suivre des personnes et voler des voitures se multiplient

Chaque médaille ayant son revers, des individus mal intentionnés s'en servent aussi à leurs comptes.

Un dimanche soir de septembre, Ashley Estrada se trouvait chez une amie à Los Angeles lorsqu'elle a reçu une étrange notification sur son iPhone : « AirTag Detected Near You ». Estrada, 24 ans, n'en possédait pas, pas plus que les amis avec qui elle était. La notification sur son téléphone indiquait que l'AirTag avait été repéré pour la première fois avec elle quatre heures plus tôt. Une carte de l'histoire de l'AirTag montrait le chemin en zigzag qu'Estrada avait parcouru à travers la ville en faisant des courses.

« Je me suis sentie comme violée », a-t-elle déclaré. « Je me suis demandé qui me traque ? Quelle est son intention avec moi ? C'était effrayant ».

Estrada n'est pas la seule à avoir vécu cette expérience. Ces derniers mois, des personnes ont indiqué sur TikTok, Twitter et d'autres plateformes qu'elles ont trouvé des AirTags sur leurs voitures et dans leurs effets personnels. On craint de plus en plus que les appareils ne favorisent une nouvelle forme de harcèlement criminel, ce qui, selon les groupes de protection de la vie privée, pouvait se produire lorsque Apple a introduit les appareils en avril.

La TikTokeuse Erika Torres qui a reçu une notification sur son iPhone disant qu'un « accessoire inconnu » a été « détecté » près de son téléphone le 10 décembre. Lorsqu'elle a essayé d'obtenir plus d'informations sur l'accessoire et a même essayé de le désactiver, son téléphone était « incapable de se connecter au serveur ». « Je l'ai immédiatement reconnu parmi tous les TikToks viraux que j'ai vus sur des femmes trouvant des AirTags et d'autres dispositifs de suivi plantés sur leurs biens ou leurs voitures », a déclaré Torres dans un TikTok qu'elle a publié le mois dernier. « J'ai vérifié tous mes vêtements, mes affaires, mon sac à main. Je n'ai pas réussi à le trouver ». Elle a montré sur une carte que l'appareil l'avait suivie depuis sa voiture garée jusqu'à un bar où elle s'était rendue, puis sur le chemin du retour. Après avoir appelé la police, on lui a dit de les alerter si « quelqu'un venait à la blesser ».


Apple va améliorer les mesures anti-stalking

Apple reconnaît le problème

« AirTag permet aux utilisateurs de garder une trace d'objets personnels tels que leurs clefs, leur portefeuille, leur sac à main, leur sac à dos, leurs bagages, etc. grâce à l'application Find My. Depuis le lancement d'AirTag en avril dernier, les utilisateurs ont écrit pour partager d'innombrables histoires d'AirTag contribuant à les réunir avec les choses qu'ils apprécient. Grâce à AirTag et à l'application Find My, un client qui a perdu son portefeuille dans le métro a pu le retrouver dans une gare de l'autre côté de la ville. À l'aide d'un AirTag placé à l'intérieur d'une trousse médicale, un parent dont l'enfant a perdu des médicaments essentiels dans le bus a ensuite pu le retrouver.

« AirTag a été conçu pour aider les gens à localiser leurs effets personnels, et non pour suivre les personnes ou les biens d'autrui, et nous condamnons dans les termes les plus fermes toute utilisation malveillante de nos produits. Le suivi indésirable est depuis longtemps un problème de société, et nous avons pris cette préoccupation au sérieux lors de la conception d'AirTag. C'est pourquoi le réseau Find My est conçu dans un souci de confidentialité, utilise un chiffrement de bout en bout et pourquoi nous avons innové avec le tout premier système proactif pour vous alerter en cas de suivi indésirable. Nous espérons que cela lancera une tendance dans l'industrie pour que d'autres fournissent également ce type d'avertissements proactifs dans leurs produits.

« Nous avons pris conscience que les individus peuvent recevoir des alertes de suivi indésirables pour des raisons bénignes, comme lorsqu'ils empruntent les clefs de quelqu'un avec un AirTag attaché, ou lorsqu'ils voyagent dans une voiture avec les AirPod d'un membre de la famille laissés à l'intérieur. Nous avons également vu des rapports d'acteurs malveillants tentant d'utiliser AirTag à des fins malveillantes ou criminelles.

« Apple travaille en étroite collaboration avec divers groupes de sécurité et organismes chargés de l'application de la loi. Grâce à nos propres évaluations et à ces discussions, nous avons identifié encore plus de façons de mettre à jour les avertissements de sécurité AirTag et d'aider à se prémunir contre d'autres suivis indésirables ».

Progrès à venir pour AirTag et Find My Network

Les mises à jour suivantes représentent des étapes importantes prises par Apple :
  • nouveaux avertissements de confidentialité lors de la configuration d'AirTag : dans une prochaine mise à jour logicielle, chaque utilisateur configurant son AirTag pour la première fois verra un message indiquant clairement qu'AirTag est destiné à suivre ses effets personnels, que l'utilisation d'AirTag pour suivre des personnes sans consentement est un crime dans de nombreuses régions du monde, que l'AirTag est conçu pour être détecté par les victimes et que les forces de l'ordre peuvent demander des informations d'identification sur le propriétaire de l'AirTag ;
  • résolution des problèmes d'alerte pour les AirPod : nous avons entendu des utilisateurs qui ont signalé avoir reçu une alerte "Accessoire inconnu détecté". Nous avons confirmé que cette alerte ne s'affichera pas si un AirTag est détecté près de chez vous - uniquement des AirPods (3e génération), des AirPods Pro, des AirPods Max ou un accessoire réseau tiers "Localiser". Dans la même mise à jour logicielle, nous mettrons à jour l'alerte que les utilisateurs reçoivent pour indiquer que les AirPod voyagent avec eux au lieu d'un « accessoire inconnu » ;
  • mise à jour de la documentation d'assistance : aujourd'hui, Apple met à jour son article d'assistance sur le suivi indésirable sur apple.com pour communiquer les fonctionnalités de sécurité intégrées aux accessoires AirTag, AirPods et Find My Network. Cette page comprend désormais des explications supplémentaires sur les accessoires Find My qui peuvent déclencher une alerte de suivi indésirable, plus de visuels pour fournir des exemples spécifiques de telles alertes et des informations mises à jour sur ce qu'il faut faire après avoir reçu une alerte, y compris des instructions pour désactiver un AirTag, des AirPods ou un accessoire Find My Network. Il existe également des liens vers des ressources que les individus peuvent utiliser s'ils estiment que leur sécurité est menacée, comme le Réseau national pour mettre fin à la violence domestique et le Centre national pour les victimes d'actes criminels.

Source : Apple

Et vous ?

Que pensez-vous des outils de localisation comme les AirTag dans l'absolu ?
Vous servez-vous d'un outil similaire ? Si oui, lequel ?
Que pensez-vous des garanties apportées par Apple concernant les abus de son dispositif ?
Que pensez-vous des réponses données par Apple suite aux inquiétudes des victimes ?

Voir aussi :

Les AirTag d'Apple ont permis à une chercheuse de découvrir accidentellement une agence de renseignement allemande secrète, mais le gouvernement a nié l'existence d'un tel service
8  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 14:03
Des rapports de police montrent que des femmes sont traquées par des Apple AirTags,
l'outil développé par Apple pour vous aider à simplifier la géolocalisation de vos affaires

L'AirTag est un dispositif de suivi développé par Apple, annoncé le 20 avril 2021 lors de l'événement « Spring Loaded ». Les AirTags sont des accessoires à attacher aux sacs à dos, aux bagages et à d'autres articles. Combinant un retour visuel, haptique et audio, les AirTags visent à simplifier le suivi de vos affaires qui comptent pour vous.

« Nous sommes ravis d'offrir cette nouvelle capacité incroyable aux utilisateurs d'iPhone avec le lancement d'AirTag, qui tire parti du vaste réseau Find My, pour les aider à suivre et à trouver les objets importants de leur vie », a déclaré Kaiann Drance, vice-présidente du marketing mondial des produits iPhone chez Apple à la période du lancement de l'appareil. « Avec son design, son expérience de recherche inégalée et ses fonctions intégrées de confidentialité et de sécurité, AirTag offrira aux clients un autre moyen de tirer parti de la puissance de l'écosystème Apple et d'améliorer la polyvalence de l'iPhone ».

Le prix d'un AirTag est de 29 dollars, et un paquet de quatre AirTags peut être acheté pour 99 dollars. Les AirTags d'Apple utilisent la technologie ultra-large bande (ULB) et tirent parti du réseau existant d'appareils de la société, qui fonctionnent comme des balises collectives pour se contacter les uns les autres afin de déterminer l'emplacement de votre objet disparu. « AirTag est un moyen très facile de garder la trace de vos affaires. Attachez-en un à vos clefs, glissez-en un autre dans votre sac à dos », explique Apple.

L'outil n'a pas tardé à montrer son utilité.

En août, Dan Guido, fondateur de la société de cybersécurité Trail of Bits, a annoncé dans une série de tweets qu'il a pu retrouver sa trottinette électrique volée grâce à deux Airtags dissimulés dans les recoins de l'engin. Le premier AirTag était placé comme un leurre et le second était bien caché.

« Ma trottinette a été volée la semaine passée. À l'insu du voleur, j'y avais caché deux AirTags. J'ai pu utiliser le réseau Find My d'Apple et la radiogoniométrie UWB pour retrouver le scooter aujourd'hui », a-t-il écrit. Guido a expliqué qu'il s'est rendu dans un restaurant et a laissé la trottinette attachée dehors avec des menottes, qui selon lui sont plus faciles à utiliser qu'un cadenas, mais il a apparemment oublié d'en menotter un. Lorsqu'il est sorti du restaurant, il a remarqué qu'elle n'était plus là. Mais Guido a déclaré qu'il ne s'est pas inquiété, car il avait pris des dispositions pour localiser sa trottinette à tout moment.


Les AirTags d'Apple sont-ils utilisés pour suivre les personnes et voler des voitures ?

Chaque médaille ayant son revers, des individus mal intentionnés s'en servent aussi à leurs comptes.

Un dimanche soir de septembre, Ashley Estrada se trouvait chez une amie à Los Angeles lorsqu'elle a reçu une étrange notification sur son iPhone : « AirTag Detected Near You ». Estrada, 24 ans, n'en possédait pas, pas plus que les amis avec qui elle était. La notification sur son téléphone indiquait que l'AirTag avait été repéré pour la première fois avec elle quatre heures plus tôt. Une carte de l'histoire de l'AirTag montrait le chemin en zigzag qu'Estrada avait parcouru à travers la ville en faisant des courses.

« Je me suis sentie comme violée », a-t-elle déclaré. « Je me suis demandé qui me traque ? Quelle est son intention avec moi ? C'était effrayant ».

Estrada n'est pas la seule à avoir vécu cette expérience. Ces derniers mois, des personnes ont indiqué sur TikTok, Twitter et d'autres plateformes qu'elles ont trouvé des AirTags sur leurs voitures et dans leurs effets personnels. On craint de plus en plus que les appareils ne favorisent une nouvelle forme de harcèlement criminel, ce qui, selon les groupes de protection de la vie privée, pouvait se produire lorsque Apple a introduit les appareils en avril.

La TikTokeuse Erika Torres qui a reçu une notification sur son iPhone disant qu'un « accessoire inconnu » a été détecté près de son téléphone le 10 décembre. Lorsqu'elle a essayé d'obtenir plus d'informations sur l'accessoire et a même essayé de le désactiver, son téléphone était « incapable de se connecter au serveur ». « Je l'ai immédiatement reconnu parmi tous les TikToks viraux que j'ai vus sur des femmes trouvant des AirTags et d'autres dispositifs de suivi plantés sur leurs biens ou leurs voitures », a déclaré Torres dans un TikTok qu'elle a publié le mois dernier. « J'ai vérifié tous mes vêtements, mes affaires, mon sac à main. Je n'ai pas réussi à le trouver ». Elle a montré sur une carte que l'appareil l'avait suivie depuis sa voiture garée jusqu'à un bar où elle s'était rendue, puis sur le chemin du retour. Après avoir appelé la police, on lui a dit de les alerter si « quelqu'un venait à la blesser ».


La tiktokeuse @angel.edge95 a reçu une notification indiquant qu'un accessoire inconnu s'était déplacé avec elle pendant « un certain temps ». Son iPhone l'a également alertée que le propriétaire de l'accessoire avait accès à son emplacement. Elle a indiqué que la sœur d'un ami avait été suivie via un AirTag placé sous sa plaque d'immatriculation, et les commentateurs de sa vidéo ont précisé qu'ils avaient eu des expériences similaires.


De nombreuses femmes traquées par cette technologie, selon les rapports de police

Les dossiers de police montrent que, comme les experts en sécurité l'ont immédiatement prédit lors du lancement du produit, cette technologie a été utilisée comme un outil pour traquer et harceler les femmes.

Des médias ont demandé des rapports mentionnant les AirTags au cours d'une récente période de huit mois auprès de dizaines des plus grands services de police du pays. Au total, huit services de police ont envoyé des dossiers.

Sur les 150 rapports de police au total mentionnant des AirTags, dans 50 cas, des femmes ont appelé la police parce qu'elles ont commencé à recevoir des notifications indiquant que leur localisation était suivie par un AirTag qu'elles ne possédaient pas. Parmi ceux-ci, 25 pouvaient identifier un homme dans leur vie - ex-partenaires, maris, patrons - qu'elles soupçonnaient fortement d'avoir placé les AirTags sur leurs voitures afin de les suivre et de les harceler. Ces femmes ont signalé que leurs partenaires intimes actuels et anciens - les personnes les plus susceptibles de nuire aux femmes dans l'ensemble - utilisent des AirTags pour les traquer et les harceler.

Dans un rapport, une femme a appelé la police parce qu'un homme qui la harcelait avait aggravé son comportement, et elle a dit qu'il avait placé un AirTag dans sa voiture. La femme a déclaré que le même homme avait menacé de faire de sa vie un enfer, selon le rapport.

Les médias ont exclu des détails spécifiques de ces rapports afin de ne pas identifier les victimes, pour leur sécurité.

La plupart des cas impliquaient des ex en colère ; une femme a appelé pour signaler que son ex avait crevé ses pneus et laissé un AirTag dans la voiture pour la surveiller. Une femme dans un autre rapport de police a déclaré qu'elle avait trouvé plusieurs fois des AirTags attachés à sa voiture et qu'elle savait que c'était son ex, qui avait des antécédents d'agression. Elle a dit qu'elle savait que c'était lui parce qu'il se présentait chez elle en même temps qu'elle.

Dans un autre rapport de police, une femme a déclaré qu'elle avait commencé à remarquer quelque chose qui bipait à l'intérieur de son véhicule chaque fois qu'elle quittait sa maison. Elle a trouvé un AirTag dans sa voiture et a confronté un ex qui a admis l'avoir mis là pour voir si elle « le trompait ».

Voir des ex apparaître mystérieusement où et au moment où elles sortaient était un déclencheur d'alerte rouge pour plusieurs femmes qui ont fait ces signalements. Une femme n'arrêtait pas de voir son ex la suivre. À un moment donné, il l'a trouvée et coincée. Elle a conduit sa voiture chez un mécanicien, qui y a trouvé un AirTag.

Plusieurs femmes qui ont déposé ces plaintes ont déclaré craindre la violence physique. Une femme a appelé la police parce qu'un homme contre qui elle avait une ordonnance de protection la harcelait avec des appels téléphoniques. Elle avait reçu des notifications indiquant qu'un AirTag la suivait et pouvait l'entendre sonner dans sa voiture, mais ne pouvait pas le trouver. Lorsque les policiers sont arrivés, elle a répondu à l'un de ses appels devant l'officier et l'homme a décrit comment il lui ferait du mal physiquement. Une autre qui a trouvé un AirTag dans sa voiture se demandait comment un homme contre qui elle avait une ordonnance de protection semblait toujours savoir où elle se trouvait. Le rapport indique qu'elle avait peur qu'il l'agresse ou la tue.

Une femme est entrée dans un poste de police pour signaler qu'elle recevait des notifications pendant des semaines sur les AirTags à proximité et avait trouvé plusieurs AirTags montés sous sa voiture. Elle soupçonnait un homme qui avait été violent envers elle auparavant, qui apparaissait maintenant partout où elle allait.

Tous les cas n'impliquaient pas d'ex ; dans certains cas, les femmes étaient toujours en couple ou mariées avec les hommes qui les traquaient et sont devenues physiquement violentes lorsqu'elles ont été confrontées aux AirTags.

La très grande majorité des signalements provenaient de femmes. Un seul cas sur les 150 qui ont été examinés concernait un homme qui soupçonnait une ex-petite amie de le suivre avec un AirTag.

Sur les 150 rapports de police au total mentionnant des AirTags fournis par ces services, moins de la moitié ont mentionné les AirTags dans le cadre de vols ou de vols, le genre d'histoires où quelqu'un avait un AirTag dans son sac à main ou attaché à un vélo ou une voiture qui a ensuite été volé. Plusieurs personnes impliquées ont reçu des notifications AirTag sur leur téléphone, mais n'ont trouvé aucun appareil nulle part ; certains de ces rapports mentionnent les appelants disant qu'ils avaient entendu parler du danger des AirTags aux informations.

« C'était une façon complètement ridicule de lancer un nouvel appareil, sans avoir pris en compte son utilisation dans une situation de violence domestique », a regretté Eva Galperin, directrice de la cybersécurité à l'Electronic Frontier Foundation. « Mais plus précisément, l'angle mort d'Apple était les personnes qui vivent en dehors de l'écosystème Apple ».

Apple a entrepris d'améliorer les mesures anti-stalking

Apple reconnaît le problème :

« AirTag permet aux utilisateurs de garder une trace d'objets personnels tels que leurs clefs, leur portefeuille, leur sac à main, leur sac à dos, leurs bagages, etc. grâce à l'application Find My. Depuis le lancement d'AirTag en avril dernier, les utilisateurs ont écrit pour partager d'innombrables histoires d'AirTag contribuant à les réunir avec les choses qu'ils apprécient. Grâce à AirTag et à l'application Find My, un client qui a perdu son portefeuille dans le métro a pu le retrouver dans une gare de l'autre côté de la ville. À l'aide d'un AirTag placé à l'intérieur d'une trousse médicale, un parent dont l'enfant a perdu des médicaments essentiels dans le bus a ensuite pu le retrouver.

« AirTag a été conçu pour aider les gens à localiser leurs effets personnels, et non pour suivre les personnes ou les biens d'autrui, et nous condamnons dans les termes les plus fermes toute utilisation malveillante de nos produits. Le suivi indésirable est depuis longtemps un problème de société, et nous avons pris cette préoccupation au sérieux lors de la conception d'AirTag. C'est pourquoi le réseau Find My est conçu dans un souci de confidentialité, utilise un chiffrement de bout en bout et pourquoi nous avons innové avec le tout premier système proactif pour vous alerter en cas de suivi indésirable. Nous espérons que cela lancera une tendance dans l'industrie pour que d'autres fournissent également ce type d'avertissements proactifs dans leurs produits.

« Nous avons pris conscience que les individus peuvent recevoir des alertes de suivi indésirables pour des raisons bénignes, comme lorsqu'ils empruntent les clefs de quelqu'un avec un AirTag attaché, ou lorsqu'ils voyagent dans une voiture avec les AirPod d'un membre de la famille laissés à l'intérieur. Nous avons également vu des rapports d'acteurs malveillants tentant d'utiliser AirTag à des fins malveillantes ou criminelles.

« Apple travaille en étroite collaboration avec divers groupes de sécurité et organismes chargés de l'application de la loi. Grâce à nos propres évaluations et à ces discussions, nous avons identifié encore plus de façons de mettre à jour les avertissements de sécurité AirTag et d'aider à se prémunir contre d'autres suivis indésirables ».

Sources : rapports de police, Apple

Et vous ?

Que pensez-vous des outils de localisation comme les AirTag dans l'absolu ?
Vous servez-vous d'un outil similaire ? Si oui, lequel ?
Que pensez-vous des garanties apportées par Apple concernant les abus de son dispositif ?
Que pensez-vous des réponses données par Apple comme suite aux inquiétudes des victimes ?
8  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 11:50
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Vous allez sur Amazon, vous avez plein de produits de ce type pour moins de 50€. Donc s'attaquer à Apple c'est s'attaquer à tout ces dispositifs.
Et donc ? On ne doit rien faire ???
5  2 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 21:46
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Mais:
1) quel appareil Apple a une réel utilité ?
2) quel appareil Apple ne collecte pas de données personnelle sur toi ?
Là, je suis 100% d'accord avec toi. Il y a suffisamment d'histoires d'ailleurs là-dessus. Par exemple "Votre ordinateur n'est pas le votre".

Citation Envoyé par calvaire Voir le message

clairement les airtags c'est pas un bon plan financier, faut acheter un iPhone pour utiliser ce truc je suppose ? je préfère mon tracker à 30€ sur aliexpress, ça reste clairement moins cher.

Je suis juste surpris de voir beaucoup de news sur ça... pourquoi avant l'invention de l'Apple Airtag tm on avait pas de news sur "le tracker KongBongKao permet a ces utilisateur de tracker des femelles sans défense" ?

A mon avis les sites de news parle de ces trucs car ils peuvent caser le mot clé Apple dedans et donc généré des vues... mais sans les airtags je te garantie que le probleme existera toujours, juste plus personne n'en parlera.
Tu as sans doute raison sur le fait de ne pas parler des cas qui ne concernent pas Apple, mais je le redis encore une fois: ce n'est pas parce que les autres le font que c'est bien, et je trouve important d'en parler, surtout face au marketing puissant de Apple.
2  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/04/2022 à 9:20
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message

Tu as sans doute raison sur le fait de ne pas parler des cas qui ne concernent pas Apple, mais je le redis encore une fois: ce n'est pas parce que les autres le font que c'est bien, et je trouve important d'en parler, surtout face au marketing puissant de Apple.
Oui il faut en parler car c'est mal et les utilisateurs d'airtags doivent faire attention.
Mais je pense qu'interdire les Airtag ne règlera pas le probleme, c'est comme interdire le piratage ou la vente de cannabis, ceux qui veulent consommer, consomme quand meme.
Celui qui veut suivre une fille, ou un homme le fera c'est très facile de nos jours.
2  0 
Avatar de Jay M
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/01/2022 à 12:29
Des traceurs GPS il en existe plein. Apple a pris en compte la notification des personnes (bips, message sur iPhone, application sur android) si un tag semble se déplacer avec eux. Ceux qui s'en plaignent ont été notifiés...Les autres sociétés ne s'en sont même pas souciées de ces considérations et risques... En pratique, si vous avez des velléités néfastes, vous ne choisirez sans doute pas un produit qui signale sa présence et en plus vous devez inscrire le tag dans votre compte iCloud pour faire le suivi (donc la personne est identifiable en cas de plainte).

Attaquer Apple sur cela, c'est parce que la cible est visible... c'est du "click bait" surtout.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/04/2022 à 10:44
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Là, je suis 100% d'accord avec toi. Il y a suffisamment d'histoires d'ailleurs là-dessus. Par exemple "Votre ordinateur n'est pas le votre"
Tu as sans doute raison sur le fait de ne pas parler des cas qui ne concernent pas Apple, mais je le redis encore une fois: ce n'est pas parce que les autres le font que c'est bien, et je trouve important d'en parler, surtout face au marketing puissant de Apple.
Je suis d'accord ; je pense que c'est important de le dénoncer, car le fait qu'Apple se lance dans cette technologie contribue à banaliser la situation, ce qui risque de donner l'idée à de nouveaux harceleurs, même si ces derniers n'utiliseront peut-être pas les Airtags. Je suis cependant d'accord avec calvaire sur le fait qu'il est inadmissible que les médias ne parlent pas plus des cas non Airtags.
1  0 
Avatar de onilink_
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 11:26
Si je comprend bien, la différence avec les autres produits c'est que chaque appareil iOS va automatiquement faire parti du réseau AirTags, et donc ça permet d'être très précis, en plus de pouvoir faire de la localisation n'importe ou dans le monde (j'avais vu un mec qui suivais un colis envoyé en corée du nord avec un airtag pour voir le cheminement complet).

J'imagine que les autres trucs comme Tile nécessitent d'installer une appli sur ton smartphone pour fonctionner, et ne peuvent pas utiliser un réseau de téléphones qui n'ont pas l'application.

Mais les AirTags présentent une menace « uniquement nuisible » car l'omniprésence des produits Apple permet une surveillance plus précise des mouvements des personnes, a déclaré Eva Galperin, directrice de la cybersécurité à l'Electronic Frontier Foundation. « Apple a automatiquement transformé chaque appareil iOS en une partie du réseau que les AirTags utilisent pour signaler l'emplacement d'un AirTag », a déclaré Galperin. « Le réseau auquel Apple a accès est plus vaste et plus puissant que celui utilisé par les autres traceurs. C’est plus puissant pour le suivi et plus dangereux pour le harcèlement ».
0  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/01/2022 à 16:11
Les conditions sont trop longues ?

C'est un peu comme les clauses d'assurance.
Que celui qui a déjà lu la totalité (et compris) les clauses de son contrat d'assurance me fasse signe !
0  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 17:40
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
je ne comprends pas ce bashing contre les Airtags.
si je veux suivre ma femme ou une fille, je peux acheter un tracker gps, sa ne coute que 40€ sur aliexpress

Les harceleurs ont vraiment attendue les airtags pour faire ça ???
on peut meme aller plus loins et acheter un mini micro espion histoire d'entendre les conversations en plus de la géolocalisation.

J'ai d'ailleurs une clé usb fake qui fait micro espion, je m'en servait à l'école pour écouter ce que le jury disais de moi après un orale, et je l'ai aussi utilisé en entreprise pour écouter certaines réunion entre chefs
PS: il existe aussi des inverseurs de juda pour ceux qui veulent espionner le voisin...

c'est de la camelote qui coute moins de 30 balles sur internet, j'ose "espérer" que les gens sont pas assez con d'avoir attendue Apple pour espionner des gens.
Ce n'est pas parce que d'autre boîtes le font que ça en devient bien. Le bashing vient de là: proposer un gadget qui n'a aucune réelle utilité si ce n'est de récupérer le plus d'informations possibles, à travers le réseau de Apple, et permettre ce genre de comportements...
1  1