IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Epic Games, l'éditeur de Fortnite, a déclaré qu'Apple entravait ses tentatives de créer une boutique de jeux sur iPhone en Europe
Une nouvelle escalade dans la querelle sur le contrôle des applications iOS

Le , par Anthony

8PARTAGES

6  0 
L'éditeur de "Fortnite", Epic Games, a déclaré le vendredi 5 juillet qu'Apple entravait ses tentatives de créer une boutique de jeux sur les iPhones et les iPads en Europe, il s'agit de la dernière escalade en date d'une querelle amère sur le contrôle par le géant technologique de l'écosystème des applications iOS.

Epic Games, Inc. est un développeur et éditeur américain de jeux vidéo et de logiciels basé à Cary, en Caroline du Nord. La société a été fondée par Tim Sweeney sous le nom de Potomac Computer Systems en 1991, à l'origine dans la maison de ses parents à Potomac, dans le Maryland. Après la sortie de son premier jeu vidéo commercial, ZZT (1991), la société est devenue Epic MegaGames, Inc. au début de l'année 1992 et a engagé Mark Rein, qui en est le vice-président depuis lors. Après avoir déménagé son siège à Cary en 1999, le studio a changé de nom pour devenir Epic Games.


Apple a rejeté à deux reprises les documents qu'il a soumis pour lancer l'Epic Games Store parce que le design de certains boutons et étiquettes était similaire à ceux utilisés par son App Store, a déclaré l'éditeur de jeux vidéo.

« Nous utilisons les mêmes conventions de dénomination "Install" et "In-app purchases" qui sont utilisées dans les magasins d'applications populaires sur plusieurs plateformes, et nous suivons les conventions standard pour les boutons dans les applications iOS », a déclaré Epic dans une série de messages sur X.

« Le rejet d'Apple est arbitraire, obstructif et en violation du DMA (Digital Markets Act), et nous avons fait part de nos préoccupations à la Commission européenne », a déclaré Epic.

Sous la pression des régulateurs européens, Apple avait en mars ouvert la voie à Epic pour qu'il mette en place son propre magasin de jeux sur les appareils iOS en Europe.

Epic et Apple sont engagés dans une bataille juridique depuis 2020, lorsque l'entreprise de jeux a allégué que la pratique d'Apple consistant à prélever jusqu'à 30 % de commissions sur les paiements in-app sur ses appareils iPhone Operating System (iOS) violait les règles antitrust américaines.

Au début de l'année, Apple a proposé de modifier les règles de son App Store afin de se conformer à certaines directives du DMA entrées en vigueur en mars.

Il a autorisé d'autres magasins d'applications sur les iPhones et la possibilité de ne pas utiliser le système de paiement in-app, mais a fixé une "redevance pour la technologie de base", que plusieurs développeurs ont jugée abusive.

Le mois dernier, les autorités antitrust de l'UE ont déclaré que les conditions révisées d'Apple ne respectaient pas les normes fixées par le DMA et ont lancé une autre enquête sur les nouvelles exigences contractuelles imposées aux développeurs d'applications et aux magasins tiers.

Source : Epic Games

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

Et vous ?

Apple met fin au compte développeur d'Epic Games, qualifiant la société de « menace » pour iOS. Epic crie aux représailles suite aux critiques publiques de son PDG sur sa mise en conformité au DMA

Epic affirme qu'Apple a violé l'injonction relative à l'App Store et demande une ordonnance pour outrage au tribunal, Apple, de son côté, affirme sa conformité tout en maintenant de nouvelles règles

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !