IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une proposition de loi européenne pourrait obliger Apple à autoriser différents moteurs de navigation,
Concédant ainsi une partie de son monopole sur ses appareils mobiles

Le , par Bruno

53PARTAGES

5  0 
Apple a un véritable monopole sur ses appareils mobiles et la firme ne permet pas à ses utilisateurs de changer de navigateur. Une législation qui obligera Apple à permettre aux utilisateurs d'iOS d'exécuter pleinement des navigateurs autres que Safari dans l'UE, probablement aussi au Royaume-Uni si l'on se fie aux décisions passées de l'UE sur des questions similaires serait en cours de finalisation. Un article publié par les médias américains décrit le projet d'accord qui obligera Apple à autoriser l'utilisation d'autres moteurs de navigation sur son système d'exploitation iOS (en d'autres termes, sur les iPhones et iPads).

Il est techniquement possible d'installer d'autres navigateurs sur les appareils Apple, et il se peut que l’utilisateur ait l'impression d'utiliser ce navigateur alternatif. Toutefois, cette différence est entièrement superficielle. Le navigateur doit utiliser les rouages du moteur de rendu web d'Apple (WebKit), ce qui fait que tous les navigateurs iOS alternatifs n'ont de Safari que le nom.

Apple fera valoir que cela lui permet de garantir que l'expérience de navigation reste cohérente pour tous les utilisateurs. Si tous les utilisateurs de vos appareils utilisent le même navigateur et que vous êtes directement propriétaire du code sous-jacent à ce navigateur, vous pouvez vous assurer que tout fonctionne correctement lorsque des mises à jour sont appliquées au navigateur ou au téléphone, et prendre en charge la résolution des problèmes éventuels.


C'est certainement une position valable. Cependant, c'est aussi celle que Microsoft a essayé d'adopter avec son navigateur sur Windows et, comme tous les utilisateurs de Windows le savent, ils sont maintenant obligés par la législation européenne (et d'autres lois similaires dans le monde) d'offrir proactivement un choix de navigateur sur Windows. Et dans leur cas, les utilisateurs ont toujours eu la possibilité d'installer d'autres navigateurs, même avant les changements.

Il a cependant été décidé que Microsoft abusait de sa position en fournissant un navigateur avec son système d'exploitation et en ne faisant pas de publicité proactive sur le fait que d'autres navigateurs sont disponibles et en proposant à l'utilisateur de les installer s'il le souhaite. Dans ce contexte, il semble quelque peu étrange qu'Apple ait pu s'en tirer aussi longtemps. Le marché d'iOS est beaucoup plus petit que le nombre d'utilisateurs de Windows, bien sûr. Cependant, pour les personnes qui utilisent des iPhones et des iPads, la domination est totale.

« Honnêtement, cela pourrait être une bonne chose pour l'équipe Safari afin qu'elle ne se repose pas sur ses lauriers et ne laisse pas Safari devenir le prochain IE avec des fonctionnalités ES obsolètes et manquantes qui obligent les gens à créer davantage de polyfills pour s'assurer que tout fonctionne sur tous les navigateurs », déclare un internaute. Pour certains analystes, Safari serait déjà le nouvel IE6 en raison de son retard considérable en termes de fonctionnalités. « C'est assez triste, j'avais l'habitude de l'utiliser sous Windows parce qu'il était bien meilleur qu'IE », déclare cet autre internaute à ce sujet.

Un monopole de cette nature étouffe l'innovation. Bien que l'utilisation forcée de Safari soit beaucoup plus faible en termes de pourcentage que les personnes qui choisissent d'utiliser Chrome sur d'autres appareils, le résultat final est le même. Parce qu'Apple sait qu'elle détient une part du marché qui ne peut littéralement pas aller ailleurs, même si elle le souhaite, pourquoi se donner la peine d'améliorer son navigateur ? Les développeurs Web savent que des millions de personnes possèdent un iPhone, leur site Web doit donc fonctionner sur un iPhone.

En début du mois de mars, un groupe d'ingénieurs en logiciels a annoncé vouloir lancer un groupe appelé Open Web Advocacy (OWA) pour aider les applications en ligne à concurrencer les applications natives et pour encourager ou contraindre Apple à assouplir ses restrictions en matière de navigateur iOS. Le groupe OWA vise à promouvoir un web plus ouvert en expliquant aux législateurs des détails techniques subtils et à les aider à comprendre les aspects anticoncurrentiels de la technologie web. Au cours des derniers mois, les membres du groupe ont communiqué avec l'autorité britannique chargée de la concurrence et des marchés (CMA) pour convaincre l'agence que la politique d'Apple en matière de navigateur iOS nuit à la concurrence.

En même temps que le lancement du site web du groupe, l'OWA prévoit de publier un document technique intitulé Bringing Competition to Walled Gardens, qui résume la position du groupe et vise à aider les régulateurs à comprendre les conséquences des restrictions de la technologie web. Le groupe recherche des développeurs partageant les mêmes idées pour défendre sa cause.

« Nous sommes pour la plupart des ingénieurs logiciels, nous sommes tous des individus », a expliqué Langridge dans une interview. « Donc ce n'est pas seulement au nom des fournisseurs de navigateurs ou des employeurs ou quoi que ce soit de ce genre. Nous nous sommes réunis pour améliorer le web, vraiment, et aucune grande entreprise n'a fait pression pour des changements. Et nous pensons qu'il y a beaucoup de choses qui peuvent être faites pour améliorer le web, spécifiquement sur les appareils Apple et plus généralement. »

La raison d'être du groupe est d'essayer de persuader Apple qu'ils doivent autoriser d'autres moteurs de navigateur sur iOS, afin que iOS puisse être une meilleure plateforme pour développer des choses pour le web moderne, explique Lawson, membre du groupe. « Parce qu'à l'heure actuelle, chaque navigateur sur iOS, qu'il soit badgé Chrome, Firefox ou Edge, n'est en fait qu'une peau de marque de Safari, qui est à la traîne [des autres navigateurs] parce qu'il n'a pas de concurrence sur iOS. »

« Safari est une vraie poubelle. Tant de normes non respectées, des années de retard en termes d'implémentation de l'ES et des API web, un développement d'extension horrible (besoin de xcode et donc d'un Mac)... La liste est longue. J'espère sincèrement qu'il va suivre le chemin d'IE et mourir. » Et si d'autres navigateurs offraint des fonctionnalités qui permettent aux développeurs de faire quelque chose de nouveau ou d'amélioré.

De l’avis de certains observateurs, la situation reste mitigée. Il est à peu près certain que l'affaire ne s'arrêtera pas là. Il est probable qu'Apple exerce un lobbying assez fort contre cette mesure, et il reste à voir exactement où elle sera mise en œuvre géographiquement si, et quand elle sera adoptée. La loi est actuellement prévue pour entrer en vigueur en 2024.

Et vous ?

Quel est votre avis sur la proposition de loi européenne ?

Partagez-vous l'idée selon laquelle la politique d'Apple en matière de navigateur iOS nuit à la concurrence ?

Voir aussi :

Procès Epic : Apple ne pourra plus forcer les développeurs à utiliser son système de paiement, une décision qui pourrait sérieusement nuire aux revenus de l'éditeur sur l'App Store

Apple accusé d'avoir enfreint la loi britannique sur la concurrence en provoquant la surfacturation des apps sur l'App Store, 1,5 milliard de livres sterling de dommages-intérêts sont demandés

L'UE accuse Apple d'enfreindre sa réglementation en matière de concurrence : « Le fabricant de l'iPhone désavantage ses rivaux dans le streaming de musique en raison des règles de son App Store »

Apple supprime le compte développeur Epic Games : les utilisateurs sur iOS et macOS ne peuvent ni télécharger de jeux Epic Games ni recevoir des mises à jour

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/06/2022 à 13:10
Que pensez-vous de l’approche Apple de manière générale en matière de gestion de la concurrence ?
Ils ont 2 gros marchés au niveau des iPhone et des macs donc ils vont finir par imposer leur navigateur pour des fausses raisons.

L'Europe devrait durcir la législation sur ces grosses entreprises :
- pour éviter obsolescence programmée
- éviter de tuer la concurrence
- éviter l'évasion fiscale
- interdire les bloatware sur les PC portables (limiter à l'OS + drivers + 1 navigateur + 1 explorateur + les accessoires comme la calculatrice) et téléphones (OS + contacts + SMS + horloge + calculatrice + divers logiciels accessoires), quand je vois le nombre de services qui tournent sur un PC Windows et un smartphone, je suis souvent obligé de faire des recherches sur internet pour voir si je peux le virer. Tout ces bloatware n'aident pas non plus à la sécurité de l'appareil.
5  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 28/06/2022 à 20:20
Si Ferrari prenait des Dacia, changeait les sièges et les revendait en son nom en collant leur écusson par dessus, ces voitures seraient certes officiellement des Ferrari, mais les amateurs de voitures n'auraient pas de mal a s'accorder sur le fait que ce n'en est pas vraiment.
Si Apple fabriquait des voitures, tu ne pourrais mettre dans ton moteur que de l'huile Apple, la réparer dans un garage Apple. Et pour l'essence, tu payes la TIPP à Apple via le store.
5  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/05/2022 à 19:33
J'aimerais lire les guerriers du net qui avaient un temps fait une campagne contre Microsoft et IE.
Car même si IE était installé de base sur Windows et était parfois difficile à désinstaller, Microsoft n'a jamais empêché ses utilisateurs d'installer des logiciels concurrents.
Chez Apple, le monopole de Safari dure depuis disons toujours, avec des conditions bien plus restrictives que son homologue IE.

En fait, je n'ai jamais très bien compris cette indulgence face aux pratiques d'Apple.
4  0 
Avatar de TJ1985
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 10:25
Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Epic à très bien jouer et Apple à vu son image dégradée et c ' était le but , la firme de Cupertino à perdu son mojo , car passé à la fois à côté d ' ARM et dégagé comme un malpropre le créateur d ' Unreal Engine , c 'est au minimum stupide
A deux ans d'intervalle, c'est magnifique à lire... Surtout le passage disant qu'Apple a raté ARM. Parfois, vaut mieux tourner son clavier sept fois sur son bureau.
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/06/2022 à 14:51
C'est une question de point de vue, 90% de ce qui fait qu'un navigateur peut être considéré comme utilisable, c'est le moteur qui en est responsable.

Si Ferrari prenait des Dacia, changeait les sièges et les revendait en son nom en collant leur écusson par dessus, ces voitures seraient certes officiellement des Ferrari, mais les amateurs de voitures n'auraient pas de mal a s'accorder sur le fait que ce n'en est pas vraiment.
1  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 20/05/2022 à 10:26
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
En fait, je n'ai jamais très bien compris cette indulgence face aux pratiques d'Apple.
C'est une question de perception. Il y a une piste pour comprendre dans un documentaire diffusé sur Arte : la fabrique du consentement. Peu importe l'idée de base, si vous arrivez à que le peuple l'accepte et trouve cela "normal" alors, ça passera crème (et ce, peu importe l'extrémisme ou la démesure de la chose en question).
Si vous parlez aux utilisateurs d'Apple, ou même si vous discuter avec des néophytes de Apple, tout le monde voit que c'est une bonne marque, qui fait des produits bons/durables/performants (et certes cher, mais même le prix trouvera une explication).

Et puis, en réalité, le commun des mortels n'en a rien à faire de changer de navigateur et généralement, ceux-ci sont "indulgents" par rapport à cela. Même à l'époque de IE, seul une poignée de personne souhaitait faire que cela change (et ce serait étonnant que ce ne soit pas par intérêt).
0  0 
Avatar de Gazeld
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 10:03
"Le navigateur doit utiliser les rouages du moteur de rendu web d'Apple (WebKit), ce qui fait que tous les navigateurs iOS alternatifs n'ont de Safari que le nom."

N'est-ce pas une phrase de sens opposé à ce qui est voulu ? Pourtant dans le monde de l'informatique on est censé avoir une logique correcte, non ? 😎
0  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/06/2022 à 15:34
Citation Envoyé par Uther Voir le message
C'est une question de point de vue, 90% de ce qui fait qu'un navigateur peut être considéré comme utilisable, c'est le moteur qui en est responsable.

Si Ferrari prenait des Dacia, changeait les sièges et les revendait en son nom en collant leur écusson par dessus, ces voitures seraient certes officiellement des Ferrari, mais les amateurs de voitures n'auraient pas de mal a s'accorder sur le fait que ce n'en est pas vraiment.
les gens sont tellement con tu sais ca ce vendrait bien. Surtout si c'est très cher et en série limité.
0  1